gilets jaunes : violence ou auto défense

publié le 1er avril, par bidonfumant |

avec Alternative libertaire
librairie Floury
mardi 25 mars autour de 19h

Depuis plus de trois mois le mouvement des Gilets Jaunes occupe l’espace politique et social, il occupe aussi la rue, les rond-points, les centre-villes, les parkings, les supermarchés, Amazon et autres symboles d’un capitalisme aux abois dont la violence sociale et symbolique est désormais visible sur la place publique.

gilets jaunes : violence ou auto défense
Télécharger (mp3 - 61.4 Mo) / Popup

La réponse du gouvernement Macron, visiblement paniqué, est d’abord la violence d’État, celle de la police et de la justice, au nom d’un maintien de l’ordre qui n’est pas sans rappeler les sombres heures de la période coloniale. Elle se traduit par des blessé.e.s graves, des gardes à vue et de lourdes condamnations. Elle est aussi la violence de l’humiliation distillée par le gouvernement, par la propagande des medias aux ordres, sans compter les propos de quelques « intellectuels » de cour, visant « la populace » gilets jaunes. Violence enfin des amalgames : extrême-droite/extrême gauche ou gauche radicale ; antisémitisme/antisionisme ; casseurs/crise du petit commerce.

Cette situation nous rapproche des expériences autoritaires et anti-démocratiques en Europe et dans le monde.

Face à cela, les Gilets jaunes organisent leur autodéfense physique au sein des manifestations et leur défense juridique. Ils sont aussi traversés par des interrogations sur la violence et confrontés à des difficultés : ritualisation des affrontements à partir de 17h (comme nous le connaissons à Toulouse), infiltration de groupes d’extrême droite violents et haineux et de complotistes antisémites, propos homophobes ou sexistes.

Mais une fois les banques, agences d’assurances et immobilières barricadées dans des hyper-centres gentrifiés et lissés par des Maires bling-bling, quelles perspectives les libertaires peuvent-ils contribuer à faire émerger dans un contexte insurrectionnaliste et l’absence de programme politique alternatif, rendant notre société encore plus anxiogène ? Auto-défense pour une démocratie radicale ? Démocratie assembléiste en lien avec les appels de Commercy et Saint-Nazaire ? Municipalisme libertaire ? Désobéissance massive ? Violence - Non violence ?"

***Cette discussion sera accompagnée d’une exposition de photos réalisées par Eric LERBRET, photographe.

Lors de cette rencontre, la librairie présentera également deux parutions récentes et collectives concernant le mouvement des Gilets Jaunes, publiées au Seuil et à La Découverte.
Le fond de l’air est jaune
ET
gilets jaunes : hypothèse sur un mouvement AOC





Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.