Bébés Dinosaures virtuel, 3 janvier 2021

dimanche 3 janvier 2021 par bbdino |

Les vacances nous ont tenus à l’écart des studios de Canal Sud, mais pas de la connexion internet, voici donc...

Bébés Dinosaures virtuels, 3 janvier 2021

Pour fêter cette nouvelle année, effeuillons le calendrier de l’année 75. Si le Renaud d’aujourd’hui n’a plus grand chose à voir avec le gavroche du premier album, certains couplets de sa chanson, comme pour beaucoup de chants contestataires des années soixante-dix, sont plus que jamais d’actualité... Elle est illustrée par un collage inégal mais parfois savoureux, datant de l’époque où "le roi des cons sur son trône" s’appelait Sarkozy.
Renaud - Hexagone - Amoureux De Paname - 1975
https://www.youtube.com/watch?v=qkoZLbMm3k4
 
 
La nécro du jour est imposante, puisqu’il s’agit de Leslie West, qui a succombé à une crise cardiaque le 23 décembre dernier. Le bassiste et producteur Felix Pappalardi l’avait découvert dans un groupe modeste de Long Island, les Vagrants, lui a fait enregistrer un album solo baptisé Mountain — à cause de son gabarit — puis a bâti autour de lui le groupe Mountain, qui s’est rendu célèbre à Woodstock. C’est là qu’a été enregistrée cette version de Long Red, morceau tiré de l’album solo de West, version finalement sortie en 1972 sur un album live de Mountain (et non sur l’album du film Woodstock). L’intro à la batterie, jouée par N. D. Smart (Corky Laing n’était pas encore dans le groupe), a été samplée plus de 600 fois dans des morceaux de hip hop, ce qui en fait une sorte de record…
Mountain - Long Red - Live : the Road Goes Ever On - 1969
https://www.youtube.com/watch?v=xRtZ0GFuFG8

Notre karaoké de la semaine est le standard d’un de nos groupes féminins seventies favoris. La vidéo a certainement été tournée en 77, on reconnait la tenue minimaliste de la chanteuse Cherie Currie, encore mineure à l’époque, qui mit le Japon à genoux cette année-là.
The Runaways - Cherry Bomb - [1st album] - 1976
https://www.youtube.com/watch?v=_EBvXpjudf8
 
 
La vidéo suivante ne se distingue pas par la qualité du son ni de l’image, mais c’est un document représentatif des impros auxquelles se livrait Mountain à sa grande époque, ici sur un thème tiré lui aussi de l’album solo Mountain de Leslie West. Live @ Crosley Field Cincinnati, OH.
Mountain - Dreams Of Milk And Honey - Midsummer Rock Fest. 6-13-1970
https://www.youtube.com/watch?v=iReU3hqID90

Susan Dietrich Schneider a commencé dans les années 80 sa carrière de musicienne et de chanteuse dans les rues de Boston puis de San Francisco, s’accompagnant à l’accordéon et reprenant de sa voix éthérée des classiques des sixties et des seventies, un casque ailé en plastique avec une lumière rouge clignotante sur la tête. Après le vol de son accordéon, elle s’est procuré un synthétiseur Casio à batterie qu’elle utilise encore, de même que son casque d’ailleurs... Rebaptisée The Space Lady par ses fans, elle est devenue l’une des figures de l’Outsider Music (sorte d’équivalent musical de l’art naïf) aux côtés de Daniel Johnston ou Larry "Wild Man" Fisher. Elle a sorti plusieurs albums depuis 1990 et Mississippi Rds a récemment réédité un best-of et publié son dernier opus, On The Street Of Dreams en 2018. On se demande ce qui est le plus halluciné dans cette vidéo, la version lysergique du classique de Steppenwolf ou les images trafiquées d’un nanard non-identifié qui l’accompagne.
The Space Lady - Born To be Wild - The Space Lady’s Greatest Hits - 2013
https://www.youtube.com/watch?v=w0Fud5DzYn8
 
 
Avec les Vagrants, Leslie West avait déjà développé le son qui le caractérisait, peut-être après avoir vu Cream dans le club de Long Island, l’Action House, où ils jouaient régulièrement. Apparemment, avec leurs versions interminables des succès du moment, ils ont aussi influencé Vanilla Fudge (qui jouaient dans le même club à l’époque). Pas de vidéo ici non plus, juste le son illustré par des documents d’époque (photos, tickets, flyers). Douze minutes !
The Vagrants - Satisfaction - live at the Action House - 1966
https://www.youtube.com/watch?v=GkQLyRJItKg

Une longue version survoltée et hypnotique d’un autre tube des Stones... Transe garantie !
Eric Burdon & War - Paint It Black - Live German TV - 1970
https://www.youtube.com/watch?v=jTbvJ-bYPh8
 
 
Le tube définitif de Mountain reste Mississippi Queen, une chanson apportée par Corky Laing, semble-t-il. Le voici dans une version tardive, mais énergique ; le bassiste est un petit jeune — à cette époque, Felix Pappalardi avait déjà succombé sous les balles de son épouse (qui s’en tira en plaidant l’accident d’arme à feu). Vous remarquerez que Leslie est en version maigre (presque).
Moutain - Mississippi Queen/Nantucket Sleighride (fragment) - Dennis Miller Show - 1992
https://www.youtube.com/watch?v=Mwql7NyQI4k

Le Sab Four live en 78. Le cerveau ravagé par les drogues et l’alcool, Ozzy, après quelques faux-départs, quittera pour de bon le groupe l’année suivante après une tournée britannique réputée catastrophique. Mais sur ce morceau, il assure comme une bête aux vocaux avant de péter un fusible sur la partie instrumentale...
Black Sabbath - Never Say Die - Live Hammersmith Odeon, Londres - 1978
https://www.youtube.com/watch?v=uDELg7qaFyw
 
 
Mountain s’est souvent séparé, puis reformé. Au cours de son premier hiatus, West et Laing s’étaient acoquinés avec celui qui avait inspiré leur groupe — Jack Bruce, pour qui Cream était fini depuis belle lurette. West, Bruce & Laing n’ont duré que le temps de deux albums studio, très agréables à écouter. Voici un morceau du premier que nous n’avions jamais passé sur les Bébés Dinosaures.
West, Bruce & Laing - Shake Ma Thing (Rollin Jack) - [1st album] - 1972
https://www.youtube.com/watch?v=5bT2SVFY1xc

L’incontournable magazine rock britannique Mojo a pour habitude d’offrir un CD thématique avec chacun de ses numéros. Le 317 publié en avril 2020 était accompagné de l’alléchante compil Heavy Soul Vol 2 (la suite de celle parue en 2010). Des classiques du Black Rock (Funkadelic, Betty Davis, Death, Sir Stanley), des morceaux velus d’artistes réputés (Swamp Dogg, Ike & Tina Turner, Love, The Last Poets) ou beaucoup plus obscurs. Parmi ces derniers, Pure Hell, un gang formé à Philadelphie en 74 qui ne sortit qu’un seul 45t en 78 (leur album enregistré la même année n’a été exhumé qu’en 2006). Ils ont côtoyé les New York Dolls et Sid Vicious, écumé le CBGB et les clubs de New York. Ils sont surtout le premier groupe punk noir, et ont été cités par les Bad Brains comme l’une de leurs influences principales. Reformés en 2012, ils sont devenus les parrains du mouvement Afropunk. En 2016 un rarissime disque acetate des Pure Hell, deux titres enregistrés en 75, s’est retrouvé sur Ebay. Il a été acheté par Henry Rollins, activiste punk et ancien chanteur des Black Flag, qui l’a sorti illico sur son label. Voici la face A, un explosif cocktail de protopunk et de garage psychédélique bien barré...
Pure Hell - Wild One - Acetate - 75
https://www.youtube.com/watch?v=jQGUr-Zs6Fo
 
 
À l’époque de l’album Who’s Next, les Who avaient invité Leslie West à enregistrer avec eux certains des morceaux de l’album, dans un studio new yorkais. Le dialogue entre les deux guitares est fabuleux, mais finalement ces sessions n’avaient pas été retenues. Elles sont sorties bien plus tard sur la réédition "de luxe" de Who’s Next. Voici donc ce qui reste le morceau emblématique des Who, et un morceau fétiche de notre émission (cité dans notre jingle !), live en studio avec Leslie West.
The Who - Won’t Get Fooled Again - Who’s next [deluxe] - 1971
https://www.youtube.com/watch?v=78C_Z9F2Z0k

Un peu comme pour le clip de The Space Lady, les images d’un réjouissant navet obscur (The Wraith) servent d’illustration pour l’un des meilleurs morceaux des ninjas du Stoner... Cloche à vache, gros riffs hypnotiques, rythmique plombée et déchirade finale lysergique, quelque part entre Black Sabbath et Hawkwind.
Fu Manchu - Mongoose - Eatin’ Dust - 99
https://www.youtube.com/watch?v=C5lDAnufRHI
 
 
A la fin des années 1980, Miles Copeland (patron du label IRS) avait monté d’abord une série d’albums instrumentaux ("No Speak") puis la tournée Night of the Guitar. Avec une collection de pointures. Sur ce medley rock’n’roll, mené par Alvin Lee, vous retrouverez Leslie West, Ted Turner, et Steve Hunter, plus tard rejoints par Andy Powell, Randy California (tie dye et tambourin), et Steve Howe.
Alvin Lee & Leslie West - Whole Lotta Shakin Goin On - Night of the Guitar Live, London - 1989
https://www.youtube.com/watch?v=Hx9xxlRLhIY
Si ça vous branche, il existe un film qui reprend tout le concert de la soirée londonienne de la tournée :
https://www.youtube.com/watch?v=4l0LA6d3GYw

[Dig It !]
Un des groupes cultes du regretté Mighty Dig It ! Radio Show. On les avait fait venir en ville pour l’un des concerts les plus mémorables de la salle FMR en 1994. Alors que le deuxième volume du Tribute To Dead Moon vient de sortir sur Chaputa ! Rds, on retrouve le trio de Clackamas, Oregon, sur scène, à peu près à la même époque que le concert toulousain. Adeptes du son léché et de la virtuosité suave, accrochez-vous aux branches...
Dead Moon - Dead Moon Night - Live Holland - 1995
https://www.youtube.com/watch?v=dXATbYsf3zc
 
 
Cette émission manque terriblement de petites conneries, alors en voici une grosse : un groupe parodiant Black Sabbath dans le but de dénoncer la malbouffe. Cette époque est impitoyable. J’attends le groupe qui dénoncera la drogue de mauvaise qualité et nous dira où on peut acheter de la cocaïne bio…
MacSabbath - Sweet Beef - 360 / VR Live at the Regent DTLA 08-05-2016
https://www.youtube.com/watch?v=LdoafwvfFmU

Au Canada, les succursales de la Société Québecoise du Cannabis ont été consacrées "commerces essentiels" lors du dernier confinement... Pareil en Californie et dans les nombreux états qui ont légalisé l’usage récréatif du cannabis. Le combat acharné de David Peel n’a pas été vain. Dans l’hexagone ? Euh, demandez donc au roi des cons sur son trône...
David Peel And The Lower East Side - Legalize Marijuana - The American Revolution - 1970
https://www.youtube.com/watch?v=2C8L2SX726Q
 
 
Allez, pas de fromage de chèvre pour ce soir, mais on va se finir en unplugged, et pour faire plaisir à Sylvain avec un morceau de Curtis Mayfield ! C’est encore Leslie West, mais en solo acoustique. A plus de 70 ans, il assurait encore comme une bête. Enregistré dans les locaux du label Relix, spécialisé dans les rééditions, notamment de groupes de la région de San Francisco.
Leslie West - People Get Ready - live in the Relix Studio - 2016
https://www.youtube.com/watch?v=jPa2QD2IBPU

Bonus
On a déjà programmé ce morceau dans notre émission diffusée dimanche dernier. Cette vidéo permettra de découvrir à quoi ressemblaient les Sharpies, ces gangs de jeunes qui ont essaimé à partir de Melbourne aux début des années soixante-dix. Ils adulaient les Coloured Balls mais leurs violents affrontements lors des concerts a fini par couler la carrière commerciale du groupe. Ils avaient pourtant l’air plutôt inoffensifs. Leurs dégaines laissent parfois rêveurs, mais ce n’est rien à côté de leurs chorégraphies...
Sharpie Dance / Coloured Balls - Flash
https://www.youtube.com/watch?v=3gZmIGFKbDM

Allez, une petite giclée de guitare de Leslie West pour la route...
Mountain : Live 1970 (23’)
1. Dreams of Milk and Honey
2. Stormy Monday (with extensive improvisation)
https://www.youtube.com/watch?v=PZ11NJy23JQ

Dimanche prochain, vous aurez droit à un autre Bébés Dinosaures virtuel, mais nous devrions pouvoir trouver un peu de temps de studio pour vous enregistrer une vraie émission pour diffusion le dimanche 17 janvier. Croisons les doigts (après les avoir abondamment rincés au gel hydroalcoolique).




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.