NAISSANCE D’UNE MORT

publié le 12 décembre 2019, par fabien |

Exposition ou cartographie plastique de la trajectoire du jeune prince Tintagiles.

PERMANENCE / RENCONTRE : LE VENDREDI 13, SAMEDI 14 ET DIMANCHE 15 DÉCEMBRE DE 18H À 22H

Télécharger (mp3 - 135.6 Mo) / Popup

Explorant la quête d’identité que dessine le personnage par l’effondrement de seuils comme celui entre la vie et la mort, entre l’enfant et l’adulte, entre ses opposés et contraires ; 4 plasticien•ne•s tentent de la dessiner.

Nous les avons invité et iels se sont emparé•e•s de La Mort de Tintagiles de Maurice Maeterlinck pour la lier à leur intimité, à leur expérience de vie et la retranscrire, la projeter, la figer pour vous dans cette salle.

Tandis qu’un acte de théâtre est éphémère et ne se vit que l’instant où un•e interprète le porte, ces œuvres plastiques peuvent être contemplées sans limite, ou du moins jusqu’à ce que la lumière et notre œil les portent. Ces œuvres font état de leur sensibilité face au texte. Chacun•e par ses obsessions a choisi son angle pour approcher le seuil que nous propose la pièce de théâtre.

100taur ou le sens du détournement, du revêtement d’un ancien réel en nouveau devenir.

Marie-Pierre Brunel, ses couleurs et formes prophétiques.

Léa H. Tardieu qui joue encore et toujours de nos corps comme pièces à assembler pour nous reconstituer.

Lilian Coquillaud pose son trait électrique et étonnant au sens étymologique du terme.

L’expositions sera augmentée d’éléments ayant servi à la création scénique : costume de Sylvain Wavrant (taxidermiste), extrait de création sonore de Benoit Bories (Faïdos Sonore), photographie de plateau de Jacob Chetrit, capsule vidéo de Romain Gaboriaud (Prodigima Films).

« Je crois que ce n’est pas la première fois que j’attends et que je veille ici… et il y a des moments où l’on ne comprend pas tout ce qu’on se rappelle… J’ai fait ces choses, je ne sais quand… mais je n’avais jamais osé tirer l’épée… Aujourd’hui, elle est là, devant moi, bien que mes bras n’aient plus de force ; mais je veux essayer… Il est peut-être temps qu’on se défende, quoiqu’on sache que l’effort ne servira de rien. » (La Mort de Tintagiles, Maurice Maeterlinck, 1894)





Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.