Les Vanneaux de novembre ont chanté les bas-fonds

mardi 5 novembre 2019 par Dans l’herbe tendre |

Il fut un temps, pas si lointain, où les villes n’étaient pas encore colonisées par air bnb, ni truffées de caméras de surveillance, ni réservées à une classe sociale triomphante et néanmoins inquiète, ni traversées de magasins en franchise, où la marine marchande ne se réduisait pas à quelques ilotes trimballant des containers guidés par satellite, où les classes dangereuses hantaient les ruelles.
Ce n’était certes pas plus équitable, juste plus vivant.
Et chacun de ces ports, de ces capitales, de ces centres industriels possédait ces quartiers louches où régnaient des déclassés, où le prolo venait chercher l’oubli ou la conspiration et le bourgeois s’encanailler.
Fascinants ou craints, ces bas-fonds furent abondamment chantés.
Les Vanneaux de novembre se baladent dans ces bouges et rues mal famés du passé et d’aujourd’hui

Télécharger (mp3 - 76 Mo) / Popup

Monique Morelli Merci bien
Villi Tokarev New Yorkstie taksist’
The Fugs Slum goddess
Casey Sac de sucre
Jimmy Rogers Blue yodel N°9
Chicho Sanchez Los tres amigos
Cto Cedron Los ladrones
Karen Dalton Katy cruel
Annie Cordy Le bal des voyous
Yannis Ivannides Toutoi oi meastoi
Ami Flammer Avremi
Vlad. Vissottski Pesnya pro stakacha
Les 4 Barbus À Biribi
J. Greco Jenny des pirates
Y. Montand Rue St Vincent
The Wailers Rude Boy
Ruben Blades Sicarios
The Masonics Where’s Johnny Moped now ?




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.