La Révolution des Nôtres - La Vie des Nôtres du 07.05.2019

mercredi 3 juillet 2019 par La vie des notres |

Célébration de la fin de la guerre d’Indochine avec Dien Bien Phu et Récits des Révolutions en cours en Algérie et au Soudan

Télécharger (mp3 - 99.7 Mo) / Popup
JPEG - 29.5 ko

Le 7 mai 2019 on célébrait les 65 ans de la victoire de Dien Bien Phu qui signait la fin de la guerre d’Indochine. La bataille de Dien Bien Phu a été la première victoire militaire du 20 ème siècle d’un peuple colonisé face à une puissance coloniale. Le général Giap a élaboré une stratégie que l’Etat Major francais croyait impossible. Mais la determination du peuple vietnamien a mis en échec une des plus grosses puissances militaire de l’époque. Cette victoire a inspiré d’autres peuples colonisés à se soulever pour leur liberté. Ainsi quelques mois plus tard commençait la guerre de liberation du peuple algérien.

Cette émission se concentre sur les luttes des nôtres et particulièrement sur ce qu’il se passe en Algérie et au Soudan depuis plusieurs mois. On parlera aussi de l’héritage des luttes de libération, du racisme dans les milieux artistiques et bien sûr on écoutera de la musique !!

Bonne écoute !!

La musique vietnamienne est un portrait musical de Nguyen Thai Hoc un révolutionnaire vietnamien https://youtu.be/cqifDa2krf4
Pour le morceau soudanais dans le montage, c’est Mohamed Wardi https://www.youtube.com/watch?v=5na8v_f_hNo

Quelques repères chronologiques de l’histoire du Soudan :

1879 – La Grande Bretagne et la France contraignent le roi Ismaïl à abdiquer. L’empire britannique nomme un consul général qui administre le Soudan et l’Egypte.
1881 – Mahdi (Mohammed Ahmad ibn Abdallah) devient le leader d’une contestation soudanaise contre la domination britannique. Il proclame la guerre sainte contre les colons.
1898 – Violentes répressions contre les mahdistes.
1899 – Création d’un condominium anglo-égyptien, ces deux pays administrent le Soudan.
1924 – Le gouverneur général du Soudan est assassiné au Caire. La Grande-Bretagne met fin au condominium et administre seule le Soudan.
1936 – l’Égypte devient indépendante, le condominium est rétabli.
1945 – le Soudan obtient l’autonomie (création de partis politiques).
1956 – Indépendance du Soudan.
1958 – Premier coup d’état militaire du continent africain qui renverse une démocratie
parlementaire.
1964 – Première révolution démocratique du monde arabe qui renverse le régime autoritaire du président Abboud.
1985 – Intifada qui met fin au règne du dictateur Gaafar Al-Nimeiry.
1989 – Coup d’état d’Omar El Bechir.
9 juillet 2011 – Déclaration d’indépendance du Soudan du Sud.
2013 – Arrêt des subventions sur le carburant, soulèvements populaires.
19 décembre 2018 – Suite à l’annonce de la multiplication du prix du pain par trois, le peuple se soulève.
11 avril 2019 – Démission du président Omar El Bechir. Mise en place d’un gouvernement de transition mené par un conseil militaire et son chef Abdel Fattah El Burhan.
3 juin 2019 – Massacres à Karthoum. Les miliciens du RSF (Forces de Soutient Rapide – anciennement Janjaweed tristement célèbres pour les exactions commises au Darfour) sous le commandement de général Hemetti, ont attaqué le sit-in démocratique qui était installé devant le ministère des armées depuis deux mois pour réclamer la passation du pouvoir aux civils. Meurtres, tabassages, viols, des corps retrouvés noyés dans le Nil – il n’y a pas de chiffres exacts. D’autant que ce jour là, l’accès à internet a été coupé dans tout le pays, les informations passaient
difficilement de l’autre côté des frontières.
L’association des professionnel soudanais (APS) a appelé à la grève et à la désobéissance civile.
L’APS a demandé à la population d’accomplir la prière de l’Aïd Fitr le mardi 4 juin, alors que la junte militaire avait fixé l’aïd au mercredi 5 juin.

Article :
- « Soudan, rompre le silence » (lien : https://www.liberation.fr/debats/2019/06/12/soudan-romprele-silence_1733285 ).

Quelques repères chronologiques de l’histoire de l’Algérie :

14 juin 1830 – Les troupes françaises débarquent à Siddi Ferruch. 5 juillet 1830 prise d’Alger et capitulation du dey Hussein Khodja.
1832 – L’émir Abd El Kader proclame le djihad contre les français.
12 novembre 1848 – L’Algérie est proclamée officiellement « territoire français ».
1850 – 1870 – Insurrections dans les Aurès et en Kabylie réprimées dans le sang. La famine ravage l’Algérie entre 1866 et 1868.
1871 – Révolte kabyle des frères Mokrani contre les confiscations des terres. Le 5 mai Mokrani est tué et près de 500 000 hectares de terres sont donnés aux colons.
Juin 1881 – Jules Ferry fait adopter le code de l’indigénat.
26 juin 1889 – Promulgation d’une loi accordant la nationalité française à tous les descendants d’européens présents en Algérie mais pas aux musulmans.
1912 – Un décret astreints les musulmans au service militaire.
20 juin 1926 – Création à Paris de l’Etoile nordafricaine. Le mouvement qui réclame
« l’indépendance de l’Afrique du Nord » sera interdit en 1929.
1943 – Ferhat Abbas présente le « Manifeste du peuple algérien » qui revendique l’égalité totale entre musulmans et européens d’Algérie. Le texte est rejeté le 3 juin.
8 mai 1945 – Répressions d’insurrections populaires et massacres des populations algériennes (Sétif, Guelma et Kherrata notamment).
1 novembre 1954 – création du Front de Libération Nationale (FLN) et guerre d’indépendance algérienne.
5 juillet 1962 – L’Algérie proclame son indépendance

Articles :
- Repères chronologiques (https://www.monde-diplomatique.fr/mav/86/PIRONET/14100)
- La révolution algérienne vue par deux combattantes de l’indépendance
(https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/08/la-revolution-algerienne-vue-par-deuxcombattantes-de-l-independance_5473473_3210.html )

Le 25 mars 2019, suite à une pratique de blackface, des militant.e.s antiracistes empêchent la représentation d’une pièce à la Sorbonne. S’en suit une déferlante d’ode et de soutient à la très haute et estimée « liberté d’expression », « liberté de création », « liberté de toute la liberté » - des textes signés par les prestigieux membres du cercle très fermé des intellectuels et artistes bobogaucho parisiens. Bref, un assortiment de mets assez indigestes en faveur de l’art envers et contre tout, et même contre la décence.

C’est alors que 343 signatrices-aires, artistes, militant.e.s, universitair.e.s, allié.e.s, collectifs antiracistes, s’insurgent dans une magnifique tribune (ici :https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/270419/racisme-dans-les-arts-lipanda-manifesto-tribune-des-343-racise-e-s ) contre les processus de domination dont les personnes non-blanches sont victimes dans le domaine de la création artistique et des arts. Dans cette émission, vous pouvez écouter cette tribune lue par la voix d’une de celleux qui l’a crée et porté.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.