Le magazine du 10 avril 2019 : anti-linky, anti Tour Occitane,restes 14/18-39/45 etc

jeudi 11 avril 2019 par Chronik’Art ou Contre Histoire |

La ville rose, de jour et de nuit....

Le magazine du 10 avril 2019 : anti-linky, anti Tour Occitane,restes 14-18-39-45 etc
Télécharger (mp3 - 76.6 Mo) / Popup

"
Toutes malfaiteurs"... nous vous entraînons de la Tour infernale à l’écoquartier de rêve, en passant par le Pinky et ses piquets anti-Linky, en passant par Saragosse aussi, avec un coup d’oeil sur les mers du Nord... et notre Golfe de Gascogne, avec les recettes et le dico pour agricoler le mieux possible, et un grand bonjour à notre ami Kevin, que vous pouvez secourir en adressant pour lui votre demande de régularisation administrative, destinée au Préfet du 93, à l’adresse de l’avocate (avec photo de votre carte d’identité) :
keving.nzeng.soutien@gmail.com

Et pour protester contre la Tour Occitane, c’est par ici :
www.haute-garonne.gouv.fr/enquetetoulouseeurosudouest
 http://www.haute-garonne.gouv.fr/Publications/Declarations-d-intention-enquetes-publiques-et-avis-de-l-autorite-environnementale/Declarations-d-utilite-publique-d-operations-d-amenagement-et-infrastructures-de-transport/Enquetes-publiques-en-cours-ou-programmees/Projet-Toulouse-EuroSudOuest-TESO

 Je suis contre le projet de gratteciel de la tour Occitanie car
-  c’est un projet imposé d’en haut et inutile : Toulouse n’a pas besoin de gratte-ciel, ni pour des bureaux (+ de 240 000 m2 de bureaux vide invendus et pas loués), ni pour un surcroît d’appartements de luxe. Pour la vue, les Toulousain.e.s peuvent aller à Pech David et auront bientôt un téléphérique à leur disposition à Rangueil .
- c’est un projet-surprise annoncé aux Toulousain.e.s lors d’un salon immobilier MIPIM à Cannes, sans aucun débat préalable
- c’est un projet en contradiction totale avec ce que le maire et président de la métropole, via la société d’économie mixte Europolia, avait convenu dans le Plan guide urbain de 2016 concluant les ateliers et à la concertation qui ont duré 3 ans avec les associations. Les bâtiments ne devaient pas dépasser 50 m à cet endroit !cc
- ce projet de gratte-ciel en plein centre-ville n’a pas de légitimité politique puisqu’il n’ a pas fait l’objet de ébats démocratiques avec les citoyen.e.s, en particulier lors d’élections municipales
- ce projet trop symbolique doit d’abord être débattu lors des très prochaines élections municipales de mars 2020. Il ne doit pas être imposé à la population en accordant le permis de construire cet été et en commençant les travaux cet automne.
tous les artifices juridico administratifs auront été déployés par les autorités pour que la construction du gratte-ciel puisse être démarrée avant les élections municipales alors que les études sur l’impact de la tour sur le tunnel de la ligne de métro A ne sont pas connues.
- ce sont les contribuables vont devoir financer des travaux comme l’agrandissement du pont et le parvis, les infrastructures spécifiques et les personnels de sécurité incendie et de sûreté, tandis que le gratte-ciel posera par sa hauteur et son emplacement aux autorités toulousaines des problèmes nouveaux de sécurité (impact par rapport aux voyageurs de la gare risques incendie et transports de matières dangereuses transitant par la gare) et de sûreté (terrorisme ; de nombreuses et régulières alertes à la bombe dans la gare déjà aujourd’hui)
- en cas d’échec commercial, ce seront les contribuables qui devront prendre en charge ce bâtiment comme c’est le cas pour d’autres Immeubles de grande Hauteur.l
le gratte-ciel ne correspondra pas aux prochaines normes environnementales "bâtiments à énergie positive" de construction qui entreront en vigueur en 2020 ; il sera donc "ringard" du point de vue écologique ; En particulier, la pseudo végétalisation avec des arbustes en pots qui seront coûteux à entretenir écologiquement (consommation d’eau) et financièrement (spécialistes requis) ; les plantations ne seront assurées que pendant 10 ans
- le gratte-ciel sera nuisible aux oiseaux qui viendront se heurter aux 150 mètres des parois de verre des logements, forcément éclairés de nuit (car habités)
- le gratte-ciel apportera de nombreuses nuisances aux riverains ; - ombres portées sur + de 10 000 personnes et réverbérations / vents locaux / îlot de chaleur l’été du fait de la nature du bâtiment en béton et en verre. Tous ces effets sont accentués par la hauteur du bâtiment
- la sur-densification au niveau du gratte-ciel (entre 2000 et 3000 personnes) créera un ajout de circulation et stationnement automobile qui se répercutera sur le niveau de pollution qui dépasse déjà aujourd’hui les normes acceptables
- c’est une atteinte au patrimoine urbain de Toulouse. Avec cette construction verticale digne d’une autre époque (par exemple du début du XX siècle aux Etats-Unis), Toulouse subit avec ce bâtiment une rupture avec l’architecture horizontale qui fait sa qualité de la vie et son attrait auprès des visiteurs, qu’ils soient touristes ou acteurs économiques. -
- je ne veux pas que notre ville rose souffre d’un signal architectural fort anti patrimoine, antisocial, anti-écologique, et anti art de vivre
d’un gratte-ciel érigé en totale incohérence avec les choix majeurs énoncés par les différentes instances, et en complète contradiction avec les souhaits d’une large majorité de concitoyens.
- il accélère la gentrification de Toulouse par la construction d’appartements de très grand luxe dans les derniers étages du gratte-ciel qui contribuent à l’éloignement des populations modestes ou défavorisées qui participent la richesse humaine de ce quartier
- la construction et l’entretien des gratte-ciel sont très consommateur d’énergie (+25% que la normale). Ils ne sont plus adaptés à notre siècle d’économie de l’énergie et de l’eau
 L’enquête publique a lieu jusqu’au 30 avril à 17h.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.