Bébés Dinosaures virtuel, 13 décembre 2020

dimanche 13 décembre 2020 par bbdino |

Quelque démon, ou l’influence persistante de la compilation Glam Stains, vol. 3 : Cherry Bombs, nous a fait privilégier les vidéos de glameuses déchaînées lors de cette pseudo-émission. Enfin, ça n’empêche ni le folk gallois, ni le psychédélique français, ni Ramon Pipin. Nous voilà frais.

 
Bébés Dinosaures virtuel 13 décembre 2020
 
Suzi Quatro faisait une apparition dans notre précédente émission virtuelle, avec une version récente et confinée de "Roxy Roller" en compagnie de son auteur, Nick Gilder, et de l’ancienne chanteuse des Runaways, Cherie Currie. La voilà en pleine gloire, tout de cuir vêtue, secouant sa grosse basse et rugissant son premier énorme succès.
Suzi Quatro - Can The Can – TV - 1973
https://www.youtube.com/watch?v=xYoogY-UGio
 

Nazareth était un groupe écossais de hard rock, plus tard connu pour ses ballades déchirantes ("Love Hurts" et ses suites). Mais un de leurs premiers tubes fut une reprise de Joni Mitchell, brutalement vitaminée par un riff rugueux et saturé. Les voici, faisant de la publicité négative au transport aérien sur les ondes de la télé autrichienne…
Nazareth - This Flight Tonight - Austrian TV - 1975
https://www.youtube.com/watch?v=P9uvpr_gm64

Dans le morceau précédent, et dans l’émission de la semaine dernière, nous célébrions l’Écosse, la rubrique folk de ce soir nous emmènera au Pays de Galles (dans l’émission enregistrée à Canal Sud hier, qui sera diffusée dimanche prochain, Tommy Boy nous démontrera sa maîtrise totale de l’inénarrable langue locale), penchons-nous maintenant sur l’Irlande. Oubliez ce groupe avec un nom d’avion-espion, Thin Lizzy est bien le meilleur gang rock jamais issu de l’île d’émeraude. Leur charismatique chanteur et bassiste Phil Lynott a même sa statue à Dublin. Le seul groupe de hard respecté par les folkeux comme par les punks.
Thin Lizzy - Emerald - Live - 1976
https://www.youtube.com/watch?v=Ik_Oqa4E9sQ

Wanda Arletowicz est une autre reine du glam, nettement plus obscure. Née en Angleterre de parents polonais, elle a chanté pour les Staccatos, groupe sixties sud-africain avant de se lancer dans une carrière solo sous le nom de Wanda Arletti... Rebaptisée Bobby McGhee, elle sortit une demi-douzaine de singles glam entre 73 et 76. Il paraît qu’on la surnommait Gladys Glitter dans la presse rock de l’époque à cause de ses tenues extravagantes... Voici la face A de son premier 45t qui a été exhumée pour le volume 3 de l’excellente série Glam Stains.
Bobbie McGhee - Rock’n’roll People – 45t - 1973
https://www.youtube.com/watch?v=ZWTLv0t0b8I
https://www.youtube.com/watch?v=IuDWZnZo2Tw
 

Un jeune groupe de Seattle emmené par deux sœurs biberonnées au Led Zeppelin eut l’occasion, au début de sa carrière, de faire les premières parties de Rod Stewart, de Queen… et de Nazareth. Et le riff qu’ils avaient collé sur "This flight tonight" ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde. Bien plus tard, Nancy Wilson, guitariste du groupe, l’avoua dans une interview. Bon prétexte pour les regarder jouant leur tube en 1977, quand Ann Wilson, la chanteuse, était encore leste et légère.
Heart - Barracuda - Live - 1977
https://www.youtube.com/watch?v=sfX-BSO-Q8M

Le visage d’Ann Wilson jeune nous fait penser à la Joan Jett de la même époque. Pas la même musique, évidemment. Quoique. Joan Jett peut glisser vers le métal, comme on le voit dans cette vidéo plus contemporaine. Oui, mais c’est quand même Joan Jett...
Joan Jett and the Blackhearts - Any Weather - Unvarnished - 2013
https://www.youtube.com/watch?v=0N8IJL2MpfE

Une version particulièrement enfumée du classique de Funkadelic. La mise en scène est nettement plus sobre que sur le Mothership Tour, deux ans auparavant, qui s’est achevé par un crash financier, mais le groove est torride...
Parliament-Funkadelic - Red Hot Mama – Live Capitol Theatre, Passaic, NJ - 78
https://www.youtube.com/watch?v=3XzKKcC7kek

 
Voici un autre morceau long, démarré comme il se doit par une délirante déchirade de guitare, et bourré de duels orgue-guitare. On ne peut qu’être impressionné par le bouzin qu’ils arrivent à faire à trois (sans bassiste). Il faut supporter les couleurs et la solarisation de la vidéo, issue de la période psychédélique de l’émission Beat Club (dont nous pensons toujours du bien).
Atomic Rooster - I can’t take no more - Beat-Club - Feb 1971
https://www.youtube.com/watch?v=W_nD2Ki598E

Restons à Brême, mais calmons-nous avec un morceau de Patto qui pourrait virer à la jam, mais est porté par la virtuosité de ses musiciens. Observez comment Ollie Halsall passe de la guitare au vibraphone sans s’interrompre.
Patto - The Man - Beat Club - 1971
https://www.youtube.com/watch?v=kUCYetxB7rI

Très difficile à chanter, le tube de Suzi « Can The Can » n’a pas été souvent repris, même si on en trouve une version par Gisela Dreßler und die Electra-Combo dans le volume 3 de Glam Stains, ci-dessus mentionné. A noter aussi la version punk des caennais Brainwash en 86. Une des plus percutantes est certainement celle de Joy Fleming. A peine plus de mille vues, trois commentaires seulement (dont deux « No comment »), une prestation interrompue par la voix du présentateur. Un peu de respect pour cette artiste allemande qui démarra en 58 et connut une carrière de près de cinq décennies, auréolée par une dix-septième place à l’Eurovision en 1975.
Joy Fleming - Can the Can – live Hamburger Fabrik - 1974
https://www.youtube.com/watch?v=Ewqe58Qnys0

Tenez, une nouveauté, que dis-je, une avant-première, puisque ce bon vieil Alice fait sa publicité sur YouTube. La vidéo met mal à l’aise, comme il se doit chez Alice Cooper, et contraste avec la chanson, une reprise d’Outrageous Cherry qui a un net côté pop sixties. Alice Cooper - Our love will change the world - Detroit Stories - 2021
https://www.youtube.com/watch?v=C7uakxd4X80

Nous ne sommes pas loin de penser que certains albums de Can, les pionniers du krautrock, sont effectivement de la crotte... Par contre, on peut recommander leur premier opus Monster Movie, à l’époque où ils s’appelaient encore The Can et bénéficiaient des vocaux prenants de Michael Mooney. Là, c’est le morceau, très sombre, qui peut mettre mal à l’aise, mais les images hypnotiques vous mettront dans le bon mood...
The Can - Father Cannot Yell - Monster Movie - 69
https://www.youtube.com/watch?v=UOcO6m4aU7g
 

Ce clip pour "Sabbath Bloody Sabbath" semble bien d’époque. Quand il montre les autobus ou les HLM anglais, c’est presque un document ! Mais la façon dont il est filmé et monté semble surtout destinée à nous mettre à l’intérieur du cerveau des musiciens du groupe, une fois qu’ils avaient consommé leur habituel seau de cocaïne. A utiliser avec modération. Nous tenons à préciser qu’il n’y a aucun fondement à la rumeur qui prétend que Tony Iommi aurait voulu remplacer Ozzy dans le groupe par le chien qui joue dans la vidéo.
Black Sabbath - "Sabbath Bloody Sabbath" (Official Video) - 1973
https://www.youtube.com/watch?v=mfTpjrzas5E

Voilà un gang de filles britanniques qu’on n’avait jamais passé aux BB Dinos. Elles n’ont sorti qu’un album éponyme (le titre prévu Go Truck Yourself n’ayant bizarrement pas été retenu) et quelques singles. Un cocktail blues rock/pop/soul bien tassé avec en point d’orgue cette version musclée d’un morceau écrit par Isaac Hayes et David Porter pour Sam & Dave.
Mother Trucker - Wrap It Up (I’ll Take It) - Mother Trucker - 74
https://www.youtube.com/watch?v=f0FpqgbTn8s
 

C’est encore San Francisco, c’est encore organisé au nom du mythique Family Dog, les couleurs mélangent généreusement le rose, le turquoise et l’orange, c’est quarante ans plus tard ou presque (2005 au lieu de 2007), et les bassiste et guitariste originaux de Blue Cheer sont réunis pour une version saignante de Summertime Blues.
Blue Cheer - Summertime Blues - Live, 40th anniversary of the Summer of Love - 2005
https://www.youtube.com/watch?v=nlO47o8d9QU
 

[Dig It !]
Putain de moine, quand est-ce qu’on pourra revivre ça ?! Dignes héritiers de la tradition heavy punk australienne, les Stiff Richards, qui viennent de sortir leur deuxième album (à écouter sur leur bandcamp), balancent une intro qui vous rappelera peut-être quelque chose, suivie d’une interprétation velue du tube de leur premier LP s’achèvant dans un chaos réjouissant... Stage diving, pogo et bière qui gicle... Le bon vieux temps...
Stiff Richards - Intro / Dig - Live At The Gaso - 2019
https://www.youtube.com/watch?v=ZvImLvVVyu8

 
En ces temps de fuite en avant technologique, certains veulent aller vérifier s’il y a de la vie sur Mars, mais avec la 5G, Ramon Pipin nous rappelle qu’il faut déjà vérifier si l’Iphone marche...
David Bovidé - L’Iphone Marche
https://www.youtube.com/watch?v=OIrzS6urYtk
 

Au point où nous en sommes, êtes-vous prêts à vous laisser inviter à un petit tango ?
Les Fleurs de Pavot - Dites-Le Avec Des Fleurs De Pavot - 1968
https://www.youtube.com/watch?v=Q3fBYjvzBNg

L’image est un peu pourrie, le son n’est pas synchro, mais cette version crue et sauvage est bien meilleure que celles plus tardives qui traînent sur le net...
Suzi Quatro - Can The Can - Live Japan 75
https://www.youtube.com/watch?v=xV4WE_1QQhc

[fromage de chèvre]
Allez, un peu de folk gallois, cela ne nous fera aucun mal. Pererin faisait tout en gallois, avec une belle constance. Voici le titre éponyme de leur 2e album. Ressorti sur le label Guerssen, qui ont du courage — on y trouve plein de belles choses inconnues.
Pererin - Teithgan - Teithgan - 1981
https://www.youtube.com/watch?v=UOnBqtTSQfU

N’oubliez pas que Canal Sud, 92.2 MHz, passe chaque dimanche à 21 h 30 des rediffusions d’anciennes émissions des Bébés Dinosaures, et que dimanche 20 décembre, vous aurez droit à une nouvelle émission, pré-enregistrée par Tommy Boy en profitant d’un trou dans la grille... Et à la semaine prochaine !




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.