Bébés Dinosaures virtuel, 22 novembre 2020

dimanche 22 novembre 2020 par bbdino |

Dans Le Zéro et l’Infini, d’Arthur Koestler, le narrateur, prisonnier politique, communique avec ses voisins des autres cellules en tapant du Morse sur les tuyaux de chauffage. Nul doute qu’un peu plus tard, on l’aurait embauché comme batteur. En attendant, les Dinosaures, toujours détenus, mais sans retenue, communiquent avec vous en tapant comme des sourds dans l’internet…

Bébés dinosaures virtuels, 22 novembre 2020

Nous remarquons tout-à-coup qu’en 1970, Thunderclap Newman nous chantait "Lock up the streets and houses Because there’s something in the air", ce qui peut paraître d’une étonnante prescience. Bon, ils parlaient plutôt de l’atmosphère de libération qui s’était répandue à la fin des 60s, de Haight-Ashbury, des mini-jupes, e tutti quanti. Le groupe avait été assemblé par Pete Townshend autour d’Andy Newman (un musicien plus âgé qu’il connaissait et admirait depuis longtemps) et de John "Speedy" Keene, roadie des Who qui leur avait aussi écrit "Armenia City in the Sky" [un titre qui tombe mal en ce moment, pour le coup], et est l’auteur de tous les morceaux de l’unique album de Thunderclap Newman.
Thunderclap Newman — Something in the air — Hollywood Dreams — 1969
https://www.youtube.com/watch?v=RTZoJ01FpD8

Un des fils rouges de cette émission virtuelle sera les racines du hard-rock australien qui culmina au début des annés 80 avec AC/DC, Rose Tattoo ou Angel City. Après avoir évoqué il y a quinze jours les redoutables Coloured Balls, voici Billy Thorpe & The Aztecs, qui connurent un énorme succès local au milieu des années 60, détrônant les Beatles des charts australiens avec leur reprise de "Poison Ivy". Après un premier split et de nombreuses mésaventures, Le chanteur Billy Thorpe s’empare de la guitare solo et oriente ses nouveaux acolytes vers un blues rock beaucoup plus musclé. Ils seront les vedettes du premier festival de Sunbury en 72, surnommé le "Woodstock australien", malgré une ambiance plus "drunk power" que "flower power"... Leur dernier album paru en 74 s’intitulera, sans doute à juste titre, More Arse Than Class...
Billy Thorpe & The Aztecs - CC Rider - Live at Sunbury -1972
https://www.youtube.com/watch?v=sxK_NeQAQQQ
 
Surprise : "Something in the air" a été repris en version country par les Chicks (ex-Dixie Chicks) sur un album live. On sait que malgré leur public de rednecks, elles sont courageusement féministes et anti-Trump. Ça n’a pas suffi en 2016…
The Chicks — Something in the air — DCX MMXVI Live — 2016
https://www.youtube.com/watch?v=IE1zmbvmN5Y
 
Buster Brown ne sortit qu’un seul album en 74 mais révéla au public australien quelques figures marquantes du hard local comme le le bassiste Geordie Leach, futur Rose Tattoo, le batteur Phil Rudd (qui les quittera cette année-là pour rejoindre AC/DC) et le chanteur Gary Stephen "Angry" Anderson (qui avait encore des cheveux !), le futur screamer charismatique de Rose Tattoo. 
Buster Brown - Buster Brown - Live GTK - 74
https://www.youtube.com/watch?v=cpdplRPHU68
 
Les Thunderclap Newman, où Pete Townshend tenait la basse, étaient bien entendu publiés par Track Records, le label des Who. On les avait découverts, il y a bien longtemps de cela, sur des compilations achetées parce qu’elles proposaient des morceaux rares des Who — et donnaient aussi à découvrir Marsha Hunt. Actrice et mannequin américaine, elle avait explosé médiatiquement en Grande-Bretagne et enregistré une série d’excellentes reprises, dont ce titre que Marc Bolan avait écrit pour John’s Children, à l’époque où il en faisait partie, avant Tyrannosaurus Rex. Elle avait aussi eu une liaison avec Bolan, puis Jagger, elle est aussi devenue une écrivaine respectée, mais ce sont d’autres histoires. La voici en 1970 à la télé française, dans un décor qui rappelle un hall de prison, interprétant le morceau.
Marsha Hunt — Desdemona — live French TV — 09 02 1970
https://www.youtube.com/watch?v=rduvu-zCHpg
 
Avec Buffalo, on entre de plein pied dans le hard brutasse et jouissif, avec déchirade de guitare teigneuse. Fondé à Sydney en 71 par d’anciens Head, le gang sortira cinq albums et finira par éclater après avoir tenté de policer quelque peu sa musique. Le bassiste Pete Wells passera à la slide pour former Rose Tattoo.
Buffalo - United Nations - Live GTK - 74
https://www.youtube.com/watch?v=3N2c1Zwd4ao
 
Allez, on ne se lasse pas de Marsha Hunt et de son afro de compétition. Cette reprise des Supremes est précédé d’une interview de deux minutes. C’est au festival de Bilzen, où elle avait dû à la dernière minute remplacer ses musiciens qui lui avaient fait faux bond par Nic Simper et d’autres musiciens de son groupe Warhorse. Nic Simper, naturellement, est surtout connu pour son rôle comme bassiste dans Deep Purple Mark I.
Marsha Hunt — My world is empty without you — Live at Bilzen Festival — 1969
https://www.youtube.com/watch?v=EvsMvPZVQT8
 
Une trompette et une clarinette en intro... Un peu de douceur dans ce monde de brutes avec cette version intense de "Summertime, enregistrée live pour la télé suédoise.
Janis Joplin - Summertime - Grona Lund Stockholm - 69
https://www.youtube.com/watch?v=bn5TNqjuHiU
 
Nous sommes toujours sur la piste des Who, et quelque part aux frontières du territoire de Dig It !, avec les Young Fresh Fellows. Scott McCaughey s’est visiblement bien remis de son AVC, et en apprenant que Conrad Uno allait prendre sa retraite, il s’est rué sur le studio de cette légende du son pour y enregistrer un album avec son vieux gang, beaucoup plus pêchu que l’avant-dernier, Exit Ramp. On se croirait presque retourné à l’époque de "Rock’n’roll pest control". Sous un titre déjà révélateur, pour notre plus grande joie, les Fellows parodient les Who. Et même une chanson en particulier...
Young Fresh Fellows — Young Mod’s Last Ride — Toxic Youth — 2020
https://youngfreshfellows.bandcamp.com/track/young-mods-last-ride

Vous le sentiez peut-être venir, voici Rose Tattoo et le concert pour l’émission Chorus d’Antoine De Caunes qui les fit découvrir en France. Certains s’en souviennent avec émotion... N’ayant pu trouver une vidéo de leur mémorable tube "Astra Wally" avec une image correcte, voici le show complet. Vous pouvez le caler sur 7’07 pour le morceau en question, et constater que le surnom de "Angry" Anderson n’était pas usurpé...
Rose Tattoo - Rock’n’roll Outlaw / Remedy / Astra Wally / Nice Boys - Chorus / Live Hippodrome de Pantin - 1981
https://www.youtube.com/watch?v=HuoR9wPpDx4
 
Voici la chanson des Who à laquelle me fait penser celle des YFF : Bargain. Cette version est tout-à-fait défendable même si Keith Moon n’était plus là depuis longtemps. Il est remplacé par le fils de Ringo Starr, à qui, enfant, il avait offert sa première batterie.
The Who — Bargain — Royal Albert Hall — 2000
https://www.youtube.com/watch?v=48EOgmjGsUI
 
[Dig It]
A l’instar de Janis, Jim Morrison, Hendrix, Robert Johnson ou Brian Jones, le fanzine Dig It ! fait partie du club des 27... L’émission avait démarré deux ans plus tôt, et on y passait rarement AC/DC (sauf quand ils étaient repris par Dead Moon) ou Rose Tattoo (sauf quand ils étaient repris par Nashville Pussy ou Gluecifer). Par contre on explorait leurs héritiers heavy punk comme Bored !, The Cosmic Psychos, The Onyas etc. Parmi eux, le fougueux combo de Tasmanie,
Mustang et leur premier album foutraque et explosif intitulé Drunken Stars Of The Revolution. Ils ont rapidement disparu de nos radars mais sont restés épisodiquement actifs comme le montre leur bandcamp.
Mustang - Sydney Girl - Drunken Stars Of The Revolution - 1999
https://www.youtube.com/watch?v=ImmGLxFvviY
 
Encore un de ces groupes contemporains signés sur Riding Easy qui font revivre pour nous les années 70, jusque dans la chemise de leur ingénieur du son ! Ceux-ci sont suédois. Alors que beaucoup des poulains de Riding Easy font penser à Black Sabbath, ceux-ci me rappellent irrésistiblement un autre groupe de l’époque, dont j’ai le nom sur le bout de la langue… Dark Magenta ? Light Lavender ?...
Old Man’s Will - Troubled Man - Hard Times/Troubled Man - 2015
https://www.youtube.com/watch?v=aCuwXp7gmAM
 
Ramon Pipin et les Excellents rendent un hommage d’un goût parfait à Pink Floyd (et Boney M !), à une époque lointaine où avoir le nez qui coule n’était pas un symptôme particulièrement inquiétant. Certaines images pourraient heurter les personnes sensibles...
Pine Flasque - Bonnet
https://www.youtube.com/watch?v=McWeVaSLli4
 
Allez, un peu de prog rock quand même écoutable. Beggar’s Opera était un excellent groupe écossais, dont les premiers albums ne craignaient pas l’expérimentation. Son leader et guitariste, Rick Gardiner, a travaillé pour Bowie à la fin des années 1970.
Beggars Opera - Raymond’s Road - Beat Club - 1971
https://www.youtube.com/watch?v=38-9QePXIHc
 
Une magnifique reprise d’un morceau de Cream par notre gang féminin fétiche du moment. La version studio figurait sur leur premier opus, récemment réédité en vinyle pour le Disquaire Day, malheureusement à un prix prohibitif.
Fanny - Badge - French TV 72
https://www.youtube.com/watch?v=7X0YzTOgKRQ
 
Un grand moment de délire : Roy Wood au saxophone et au chant, qu’il partage avec Jeff Lynne ; contrebasse et piano et pas de guitare pour un pastiche du rock des années 50 : cela présageait sérieusement Wizzard, et de fait The Move n’allait pas tarder à éclater pour laisser place à Electric Light Orchestra et ledit Wizzard. Ce morceau est sorti sur le dernier EP des Move, et sur des compilations, et bien entendu vous connaissez tous la version de Cheap Trick.
The Move — California Man — live TV — 1972
https://www.youtube.com/watch?v=uNClsvgv2V0
 
On retrouve les argentines Dirty Women, un des tribute bands à Black Sabbath les plus réjouissants, dans une vidéo sans doute un peu trop sage, illustrant une reprise fidèle et groovy d’un extrait du troisième album des Sab Four, Master Of Reality.
Dirty Women - Into The Void - 2020
https://www.youtube.com/watch?v=rr-D-_wu0VE
 
[fromage de chèvre]
Selon les couplets, vous pourrez considérer que Loudon Wainwright a prévu le 11 septembre, le covid-19, et bien d’autres choses encore. Il y a des folkeux qui regardent vers l’avenir !
Loudon Wainwright III — A Hard Day On The Planet — Live on the Old Gray Whistle Test (bbc) — 1986 (?)
https://www.youtube.com/watch?v=GmZNrgWAEvM
 
Super bonus : Le lien de cette vidéo antique avec les BB Dinos est très, très, très ténu, mais ce grand moment de swing percutant vous permettra de déguster un mini solo de batterie, une de nos spécialités, par une batteuse mythique de l’époque, et aussi de constater que Pep Perrine, cogneur cinglé de Bob Seger, époque The Last Heard ou Bob Seger System, n’est pas le premier avoir suspendu deux tom bass de chaque côté de son kit !
Frances Carroll & Her Coquettes Featuring Drummer Viola Smith - Snake Charmer - 1939
https://www.youtube.com/watch?v=o5c_XZaArH4

A la semaine prochaine !




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.