Maladie

vendredi 18 septembre 2020 par bidonfumant |

Rien à voir à ce qui occupe aujourd’hui.
Un vieux texte de Tanguy Viel sur la mélancolie et toute cette sorte de choses.
De saison, avec cet été qui ne veut pas finir ;

Télécharger (mp3 - 87.5 Mo) / Popup


Et maintenant je ne possède plus rien. Quelques livres, oui parce qu’il faut. Quelques médicaments parce qu’il faut et un fusil pour le cas où. Une grande réserve de fléchettes, des murs blancs et une carte de France. Pas d’ordinateur, pas de téléphone, pas de montre. Plus de miroir, j’insiste. Une nouvelle vie s’annonce.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.