"Femmes et immigrées depuis 1945" : Atelier radio

publié le 20 juin, par ju |

Atelier radio mené avec les élèves de 3è5 du collège Toulouse-Lautrec à Toulouse.

Dans le cadre de leur programme d’Histoire, les élèves de 3è5 du collège Toulouse Lautrec ont participé à un atelier radio entre les mois de janvier et mars 2020. L’objectif de l’atelier était de réaliser une émission qui mèle les "petites histoires" (récits de vie, témoignages personnels...) et la "grande Histoire" (dates importantes, lois, mouvements historiques...) autour de la thématique "Femmes et immigrées depuis 1945".

Le film "Nos mères, nos daronnes" et l’exposition O’blédi à la Bibliothèque de Toulouse ont enraciné leurs premières réflexions ; ils ont ensuite lu, écouté, discuté et, pour certain·es, interrogé leurs familles. Ils ont aussi choisi les musiques et les sons susceptibles de faire écho à leurs points de vue.

Des informations variées ont été retenues ; des opinions diverses se sont exprimées ; le sujet n’est pas tari : l’émission permet d’inviter chaque membre de la communauté du collège et les auditeur·rices de Canal Sud à s’intéresser et se questionner sur la place et les besoins des femmes immigrées de tous horizons et de leurs familles dans notre société.

Le résultat, une heure d’émission entièrement réalisée par les élèves, diffusée sur les ondes de Canal Sud le 20 juin 2020. A réécouter ici :

Télécharger (mp3 - 58.3 Mo) / Popup

Merci aux élèves et à leurs proches pour avoir accepter de raconter leurs récits. Merci à Mr Deniaud et Mme Pages, leur prof d’Histoire pour son accueil et pour son aide.

Musiques : "Divisés" de Zaho ; "SLT" de Suzanne ; "V pour Vérités" de Keny Arkana





Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.