Bébés Dinosaures virtuel, 3 mai 2020

dimanche 3 mai 2020 par bbdino |

Voici une 7e version en kit de notre émission, en attendant le retour en studio... Dans lequel on voit que l’enfermement commence à sérieusement vriller le neurone aux dinosaures.

Les champions du monde du boogie moustachu, en pleine gloire à paillettes !
Foghat - Eight days on the road - live TV - 1974
https://www.youtube.com/watch?v=nvL-g4dLTZQ

Avec Bobby Byrd pour lui donner la réplique et les JB’s menés par Fred Wesley et le jeune bassiste Bootsy Collins (deux futures stars de la galaxie Parliament Funkadelic), le Godfather Of Soul fout le feu aux studios de la RAI.
James Brown -Soul Power / Get Involved -Live TV - 1971
https://www.youtube.com/watch?v=SmrZRcfYWvA

A l’occasion de la sortie du livre de Marc Alvarado, La Chienlit, le rock français et Mai 68 : histoire d’un rendez-vous manqué (éditions du Layeur), qui couvre la période 1968-1976 — voici un homme qui a bon goût dans son choix de période de référence ! — France Culture a invité l’auteur pour raconter l’époque, avec illustrations sonores par Magma, Ange, les Variations… mais aussi les inénarrables Fleurs de Pavot, dont nous avions passé le fabuleux "A Dégager" (tiré d’une des compilations Wizz) :
https://www.franceculture.fr/emissions/continent-musiques/il-y-a-50-ans-la-france-manquait-le-rendez-vous-du-rock (merci à notre amie Artemisia de nous avoir signalé ce podcast). Du coup, on s’écoute un autre morceau de leur unique album, dans le même style que "A Dégager".
Les Fleurs de Pavot - La Puissance des Ténèbres - 1er album - 1968
https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=gmMxVeuw5G0&feature=emb_logo

On a déjà pas mal exploré la scène nigériane des années soixante-dix mais plutôt le versant black rock, psyché ou funky révélé par des compilations comme Nigeria Soul Fever ou Wake Up You !. On s’est moins intéressé à Tony Allen, récemment décédé à Paris, pionnier de l’Afrobeat, batteur virtuose qui a accompagné Fela Kuti avec son groupe The Afrika ’70 avant de s’aventurer vers des musiques plus expérimentales. On passera peut-être un jour son duo d’à peine dix-sept minutes avec Ginger Baker au Berlin Jazz Festival de 1978, ça vaut son pesant de roulements de tambours... En attendant, voici un extrait de son quatrième album, hypnotique et groovy à souhait...
Tony Allen & The Afro Messengers - No Discrimination – No Discrimination - 1979
https://www.youtube.com/watch?v=tsCgaxzANNg

A l’ouest, les rockeurs avaient des Harley Davidson. A l’est, il faisaient un usage créatif de la draisine. Peu avant de devenir virtuels, nous vous avions parlé des Hongrois de Lokomotiv GT. Les voici jouant leur chanson la plus connue dans un festival de Pologne, pays où ils étaient particulièrement populaires.
Lokomotiv GT - Ringasd el magad - Live à Sopot - 1973
https://www.youtube.com/watch?v=Cpc2K36vXZk

Si dans les années 70, des stars britanniques comme Ginger Baker ou les Wings sont allés au Nigéria pour enregistrer avec des musiciens de la bouillonnante scène locale, Ofo The Black Company ont fait le chemin inverse après la sortie sur un label londonien de leur premier 45t en 72. La face A était ce monument de psychédélisme velu intitulé "Allah Wakbar", que l’on a déjà passé plusieurs fois dans l’émission, avec un refrain qu’il vaut mieux ne pas hurler à pleins poumons dans un lieu public... Ils reviendront à Lagos en 75 après avoir changé leur nom en Ofo the Rock Company. La face B de leur deuxième 45t démontre que les drogues londoniennes pouvaient rivaliser avec celles du Nigéria.
Ofo The Black Company - Egwu Aja - 45t - 1973
https://www.youtube.com/watch?v=CgRQxlUF7HM

Une reprise de Shocking Blue par un groupe de power pop de Belligham (près de Seattle) qui compte dans ses rangs Dave Crider, des Mono Men, ça envoie ! Récemment sorti en single chez Get Hip.
The DT’s - Send me a postcard - single - 2020
https://gethiprecordings.bandcamp.com/track/send-me-a-postcard-2

De Dolly Parton, certains n’ont retenu que ses tenues de scène kitchissimes, ses moumoutes et sa généreuse p... Euh, bon, c’est surtout une artiste protéiforme (auteur, chanteuse, multi-instrumentiste, productrice, actrice...) qui enregistra son premier 45 t à treize ans avant de poursuivre une carrière florissante avec une ténacité et une indépendance qui forcent le respect. Sans parler de sa voix puissante et vibrante. De retour dans le lycée de sa jeunesse, elle interprète l’un de ses standards les plus repris et les plus poignants, non sans raconter quelques blagues gratinées...
Dolly Parton - Jolene - Live at her old high school, Sevierville, TN - 1979
https://www.youtube.com/watch?v=fjf7s3f0Pj0

Ce bon vieil Alice, dans une version récente de son tube tiré de son album de 1994 The Last Temptation of Alice Cooper — une autre variation, plutôt sarcastique, sur la détresse adolescente américaine : "I can’t go to school ’cause I ain’t got a gun..."
Alice Cooper - Lost in America - Live in Houston - 2015
https://www.youtube.com/watch?v=_5IrEJhBQwk

Un des grands tubes de l’impayable boy band mormon, tiré de leur quatrième album, le premier entièrement composé par les frangins. Il fut censuré dans certains pays à cause d’une ligne de son texte, "Crazy horses, smoking up the skies", interprétée comme une allusion à la drogue alors que les Osmonds voulaient dénoncer la pollution de l’air par les grosses bagnoles et les usines, ce que la pochette du disque laisse aussi entendre... Du heavy glam écolo avant l’heure, dansant et barré, agrémenté d’une chorégraphie à la Monty Python.
The Osmonds - Crazy Horses - 45t - 1972
https://www.youtube.com/watch?v=QXQVSTfhoRo

C’est la mode, ou ça l’a brièvement été, de rassembler des foules pour jouer en chœur des succès du rock. C’est un plaisir de voir une foule de Hollandais rendre hommage à l’hymne amer et sous-estimé de Neil Young.
De grootste band van Nederland (Le plus grand groupe des Pays-Bas 250 musiciens et chanteurs) - Rockin’ in the Free World - Live sur la grand place de Haarlem - 2016
https://www.youtube.com/watch?v=mwV-NH6t1YM

[Dig It !]
Entre 1998 et 2006, les Detroit Cobras ont sorti cinq albums de reprises, essentiellement sixties, dans des versions percutantes qui ont fait le bonheur des amateurs de R&B rugueux et de garage soul. Toujours emmenés par l’imprévisible et allumée chanteuse Rachel Nagy, accompagnée de ses vieux complices Maribel Restrepo et Steve Nawara, ils sont ressortis de leur antre en 2018 et ont publié l’an dernier un split single avec leur batteur Kenny Tudrick, qui a écrit, enregistré et produit les deux morceaux.
The Detroit Cobras - Stay Down – Split 45t - 2019
https://www.youtube.com/watch?v=lWASGJjJ8hg

Le Guardian, quotidien de bonne tenue, est en train d’égrener son choix des 100 meilleurs n° 1 des classements de singles britanniques depuis les années 1950. Voici le numéro 98 — même pas la lanterne rouge — dû à Lieutenant Pigeon. Nous avions déjà passé un morceau, "Desperate Dan", de ce groupe totalement anecdotique, qui a quand même réussi à vendre pas mal de 45 tours. On veut un futal comme celui du bassiste !
Lieutenant Pigeon - Mouldy Old Dough - TopPop (BBC) - 1972
https://www.youtube.com/watch?v=O465enGz03w

Après celle des Rosalyns qu’on vous a proposée il y a trois semaines, voici la version survoltée du "Paranoid" de Black Sabbath par les Dickies, les légendaires punks californiens spécialisés dans le dynamitage de classiques comme "Nights In White Satin", "Eve Of Destruction" ou "Nobody But Me"...
The Dickies - Paranoid - Live - 1983
https://www.youtube.com/watch?v=01orIYb2PuY

Auteur de la jubilatoire et féroce adaptation de Brel, "T’as Voulu Voir Le Salon", devenue virale à juste titre, les Goguettes nous avaient déjà mis en garde il y a quatre ans contre l’épidémie néo-libérale qui allait s’abattre sur le pays, comme le prouve cette reprise des Charlots, autres monstres sacrés de la chanson française...
Les Goguettes - Merci Macron ! - 2016
https://www.youtube.com/watch?v=NthSpcsXaaE

[fromage de chèvre]
En octobre 1981, Richard et Linda Thompson avaient tourné une émission pour une chaîne privée britannique, accompagnés pour l’occasion par un Fairport Convention reformé. Voici un titre que nous dédions à tous nos amis organisateurs de concerts, et à nous-mêmes, frustrés de bars tonitruants. L’original de cette chanson est sur l’album éponyme, sorti en 1974.
Richard & Linda Thompson - I Want To See The Bright Lights Tonight - Granada TV - 1981
https://www.youtube.com/watch?v=0Bm4fZHv5j0




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.