Askiparait

vendredi 17 avril 2020 par bidonfumant |

Je dors, je me lève, je me lave, je m’habille, je lis , je pense à ce que je vais manger, je mange, le dors, je range, je lis et ainsi de suite.
Les informations ne déclinent que des compteurs, compteurs des contaminés, compteur des morts, compteur des morts du jour , on essaie de penser aux morts du lendemain, les informations ne déclinent pas que des compteurs, ils laissent aussi passer des quotidiens triviaux, dérisoires, inutiles ( je n’arrive pas à vendre mon appartement, les enfants font du bruit mais ça va , on tient, nous sommes coincés en Polynésie, mon mari descend souvent à la cave, est ce qu’il ya du chlore dans l chloroquine...). Cet amoncellement de banalités rend notre confinement remarquable et apaisé. Et comme , on ne retient rien de ce qui se dit , apparaissent les : "il parait",le catalyseur de la fake news mais qui n’en n’ai pas une. Juste quelque chose lancée comme par inadvertance, laissant planée le doute,
une façon de distancier la subjectivité, et de relativiser l’objectivité de l’info.
A près tout un "il parait " se doit d’être vérifié.

Télécharger (mp3 - 83.4 Mo) / Popup




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.