Contre histoire du 6 avril 2019 La Commune de Paris

samedi 6 avril 2019 par Chronik’Art ou Contre Histoire |

En espérant donner envie d’écouter les suivantes...

voici la première émission consacrée à La Commune, évoquée par les poètes révolutionnaires de l’époque (Jean Baptiste Clément, Eugène Pottier, Madame Jules Faure, Jean Allemane, Clovis Hugues, Jules Choux, Paul Burani, Alfred Isch-Wall, Frédéric Doria,Parizot....)
chantés par Les 4 barbus (enregistrement SERP antédéluvien et bien sûr introuvable)

Contre histoire du 6 avril 2019 La Commune de Paris
Télécharger (mp3 - 64 Mo) / Popup

Jules Jouy Le Tombeau des fusillés 30 mai 1887
Ornant largement la muraille,
Vingt drapeaux rouges assemblés Cachent les trous de la mitraille
Dont les vaincus furent criblés.
Bien plus belle que la sculpture
Des tombes que bâtit l’orgueil,
L’herbe couvre la sépulture
Des morts enterrés sans cercueil.
Ce gazon, que le soleil dore,
Quand mai sort des bois réveillés,
Ce mur que l’histoire décore,
Qui saigne encore,
C’est le tombeau des fusillés. (bis)
Loups de la Semaine Sanglante,
Sachez-le, l’agneau se souvient.
Du peuple, la justice est lente,
Elle est lente, mais elle vient ! Le fils fera comme le père ;
La vengeance vous guette au seuil ;
Craignez de voir sortir de terre
Les morts enterrés sans cercueil !
Tremblez ! Les lions qu’on courrouce
Mordent quand ils sont réveillés !
Fleur rouge éclose dans la mousse,
L’avenir pousse
Sur le tombeau des fusillés ! (bis)




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Chronik’Art ou Contre histoire ?

Rendez-vous chaque mercredi à 13 h 30 et jusqu’à 15 h, et en rediffusion le samedi de 10 h, et jusqu’à 11 h 30. Si l’Histoire, ancienne ou contemporaine, ou même prospective nous passionne, nous nous demandons parfois aussi :"mais où est donc (...)