Sacha

publié le 1er avril 2012, par bidonfumant |

Dans mon travail artistique, je suis consacré à la peinture relative. La fixation sûr une, soi-disant, stil me déplait, c´est pourquoi je la refuse. Plutôt ca m´intéresse de confronter des principes d´images différents dans la peinture. Des principes, ce sont des approches et des caractères comme : figuratives, expressives, partant de la photo, partant de la couleur, abstraites, minimales, chaotiques, contemplatives.
Je suis sur la recherche d´une nouvelle interprétation de la peinture. C´est pourquoi j´ai développé le processus que j´appelle relativiser la peinture. Après avoir terminé une première peinture, je ne cesse de réagir de nouveau dessus.

Qu´est-ce que peut dire encore une image ? Quelles valeurs elle peut véhiculer ?

Je la questionne, pour cette raison. Je réfléchi sûr l´image. J’interroge sa valeur en l’évaluant et en la dévaluant. De l´évaluation, cela devient une relativisation, car la peinture n´existe plus dans son caractère absolue.

C´est un acte destructif, car la composition d’origine est recouverte et confronté par une autre idée d´image. Je m’inflige en faisant cela une souffrance car je sacrifie en quelque sorte une peinture et en plus, tout les processus de la décision restent visible. Par ce processus, je trouve la tension suffisante avec laquelle la peinture peut me suffire.
D´une part c´est une tension propre au travail de composition de la peinture, d’autre part c’est une tension dans une sens politique.
Parce que, qu’est-ce que ça déclenche, le recouvrement ?
C´est une espèce de censure. L´image n´est plus totalement accessible au spectateur. Il peut juste deviner la composition d’origine. Quel est l’impact de cela sur le spectateur ? Est-ce qu’il va regretter ? Est-ce que ça va l’agacer ? Est-ce que cela va l’exciter ?

Pourquoi l´artiste efface sa peinture ?

C´est une espèce de nouvelle interprétation de la peinture ; ils se transforment en éléments abstraits dans un jeu de composition, qu’ils soient figuratifs ou non-figuratifs, comme dans un système, dans lequel les valeurs humains, c´est à dire le contenu et l´expression dans la peinture, sont soumit à un acte maître de l´harmonie.





Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.