Un frisson dans la nuit : Mythos...

samedi 26 novembre 2022 par bidonfumant |

Dans l’avant-propos de mythologies, Barthes précise son projet :
« Le matériel de cette réflexion a pu être très varié (un article de presse, une photographie d’hebdomadaire, un film, un spectacle, une exposition), et le sujet très arbitraire : il s’agissait évidemment de mon actualité. »

Mythos2
Télécharger (mp3 - 136.2 Mo) / Popup

Nous en avons tous et notamment dans notre observation du monde qui bouge plus qu’il ne change. Le décor change, mais les aliénations restent les mêmes, les inégalités restent les mêmes et ainsi de suite.

De tous ces phénomènes mythologiques, il y a quelque chose d’à la fois politique, sociologique, sémiotique, conséquence du temps qui passe et une trivialité certaine.
L’apparition de tendances consommatoires n’est pas hasardeuse, il y a de ce que l’on appelle tristement et à contre-sens communication.
Nous nous pensons que la communication est un mode de relation entre individus, or pour les professionnels de la communication, ce n’est pas de ça dont il nous parle, disons qu’ils essaient de nous le faire croire.
Il se peut qu’aujourd’hui, l’expression moyenâgeuse prend tout son sens, prendre des vessies pour des lanternes.

Les objets ne sont plus possédés pour ce à quoi ils servent, mais pour l’image qu’ils vont donner à leurs propriétaires, c’est plus une image de statut social qu’un statut social.

Avoir un iPhone pour principalement, téléphoner et envoyer des sms semble inutiles, mais il y a une chose de sûr, on a le même que Pinault.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.