Günther Anders - La catacombe de Molussie

vendredi 25 mars 2022 par Brasero |

Rencontre avec Christophe David et Perrine Wilhelm, traducteurs du livre La catacombe de Molussie inédit en français de Günther Anders, paru aux éditions L’échappée.

Le 25 janvier 2022 à la libraire Terra Nova

Les lecteurs de Günther Anders connaissent déjà la Molussie, pays imaginaire auquel il fait souvent référence dans ses ouvrages philosophiques. Il s’agit d’un pays totalitaire où, dans les sous-sols de la prison d’État, des détenus se transmettent de génération en génération un savoir exposé sous forme d’histoires – jusqu’au jour où il pourra remonter à la surface et éclairer celles et ceux qui seront enfin prêts à l’entendre.
Seul grand écrit romanesque d’Anders, achevé en 1938, La Catacombe de Molussie est un mélange de littérature et de philosophie unique en son genre. Élaborées hors du temps, dans l’obscurité d’une cellule sans fenêtre, les histoires qui composent cette dystopie doivent autant à Brecht qu’à Swift, tout en rappelant Kafka et en annonçant Orwell. À travers la description de la Molussie, l’auteur révèle les dispositifs d’aliénation, de mise au pas et de propagande à l’œuvre dans la société industrielle et coloniale de son époque. Il y pose les bases de sa critique de la société de consommation, dont il ne cessera de dénoncer le totalitarisme à partir des années 1950.
Traduit pour la première fois en français, ce texte d’une admirable lucidité apporte un nouvel éclairage pour comprendre non seulement les dérives et travers de notre monde, mais aussi l’œuvre d’un des penseurs majeurs de la technique et de la culture de masse.

Télécharger (mp3 - 82.8 Mo) / Popup




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.