la route s’empare de qui, un instant, marche à son côté

samedi 29 octobre 2016 par bidonfumant |

A propos du concert du 6 novembre au Taquin rue des amidonniers à 21 h
Duo Michel Doneda-Didier Lasserre
Trio Monteva-Mariage-Boubaker

ÉMISSION AUTOUR DE LA POÉSIE D’ANDRÉ DU BOUCHET

Télécharger (mp3 - 55.2 Mo) / Popup

Fractions sur le silence quatrième livre Bertrand Dubedout éole records

Monteva/Mariage/Boubaker

Le premier sonarchives irea

Didier Lasserre solo juillet 2016

Michel Doneda - Tetsu Saïtoh* ‎– Spring Road 01 scissors 003 2003

la route s’empare de qui, un instant, marche à son côté
André du Bouchet, Carnet 1

J’ai reçu l’annonce d’un concert assez énigmatique , énigmatique non pas pour la date , ni pour le lieu , ni pour les musiciens , ni même par le fait qu’il y ait encore de s concerts de musique improvisée.
Non il y était annoncé qu’un duo dont le nom était emprunté à André Du Bouchet , j’ai tout de suite pensé à l’ajour

Préserver pour perdre en bloc

Demeure le bloc
Bloc perdu

Mais pour de la musique improvisée ou que je pensais telle à ma connaissance des musiciens, j’airais pu penser
A aujourd’hui c’est , un bon nom pour un duo de musique improvisée en y ajoutant un trivial « c’est comme ça »
Mais encore plus sûrement ici en deux
…la minute
qui se traverse, est plus volatile que les pierres, mais la pierre
est volatile, déjà prenant sur sa hauteur.
ici en deux
Et qui me renvoie immanquablement à un moment de ma vie où il s’agissait de hic et nunc soit ici et maintenant.
Donc une émission où se dessinera un concert le 6 novembre
ordinaire

par un mot qui se détache, je suis entré dans la langue.

comme sur son déplacement pèse le fragment de parole ayant, il se peut, nom de poème, le défaut chaque fois accueille

en place
comme épars sur déplacement de monde.

le mot, une marge — le mot, sur
cette vague du monde
qui reflue, comme en arrière de nouveau, en avant, inlassablement le sens est débordé.

marge
de la marge — configuration du poème dans une figure a
cessé d’avoir cours.
coupe par le centre.

retour à ce départ qui a été violence — et violence au terme immédiat de laquelle choses à elles-mêmes laissées tiendront sur leurs fraîcheurs de rupture comme pour la première fois en l’air chacune.
violence
et le noir.

la personne elle-même est résolue
dans les mots qu’on a sous les yeux — mais ce sont des yeux.

[…]

André du Bouchet, Matière de l’interlocuteur, Fata Morgana, 1992, p. 53-54.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.