Voici l’odyssée d’un esclave guinéen, devenu…

jeudi 11 mai 2017 par Le magazine |

Voici l’odyssée d’un esclave guinéen, devenu chef d’orchestre et violoniste virtuose.

Né en 1775, capturé par des commerçants portugais, Joseph Antonio Emidy est expédié au Brésil où il travaille dans les plantations de café. Violoniste virtuose, il est vendu à la Cour Portugaise, joue à l’Opéra de Lisbonne avant d’être enlevé par des marins britanniques pendant les guerres napoléoniennes. Libéré en 1799, il fonde les premières Sociétés philharmoniques orchestrales du Royaume-Uni et devient le directeur de l’Orchestre de Truro, capitale de Cornouailles, où il meurt en 1835. Premier compositeur de la diaspora africaine, son œuvre a malheureusement disparu. Tunde Jegede, compositeur et multi-instrumentiste anglo-nigérian, nous plonge au cœur du récit de cet homme qui a traversé les océans, les terres et les cultures, embrassant les mondes de la musique classique, africaine et sud-américaine, il y a plus de deux cents ans.

Yann Valade de la Cave Poésie était accompagné de Tunde Jegede et d’un de ses musiciens pour nous parler de ce spectacle.

Télécharger (mp3 - 57.7 Mo) / Popup



Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.