Tous ceux qui tombent

mardi 25 octobre 2016 par bidonfumant |

Première déclinaison de la radio est libre de n’être que de la radio.

"…nous voudrions peut-être, aussi, rappeler que la radio est encore capable de quelques miracles, par exemple qu’elle est un moyen de création à part entière, non subordonné à l’information ou à je ne sais quelle référence prestigieuse telle la musique, le théâtre ou la littérature…La radio est libre. Elle est libre de n’être que de la radio sans autre enjeu que de se donner libre cours, même si aujourd’hui, elle est aliénée et désoeuvrée…"
Alain Weinstein nuits magnétiques le 20 juin 1989 avant la diffusion de phone variations de Michèle Bokanowski

La radio de création est peut-être quasi morte, je n’en sais rien… je m’amuse trop pour imaginer le pire. alors j’attends en écoutant les bruits de la rue.
Pour une autre déclinaison de la radio je renvoie à l’émission sur les écrits radiophoniques de Walter Benjamin et sur quelques autres émissions qui ont la radio comme sujet (voir la liste des émissions du monde est tout ce qui arrive et de quelques autres du monde se dissout en faits.
Ce soir Tous ceux qui tombent de Samuel Beckett, non pas une pièce de théâtre radiodiffusée mais une pièce conçue, écrite et réalisée pour la radio.

Télécharger (mp3 - 97.7 Mo) / Popup



Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.