Strange Fruit

mercredi 29 avril 2015 par NuMa216 |

Vendredi de 15h à 17 h
Tous les podcasts, les playlists, des vidéos, des infos sur le blog www.blackmir.blogspot.fr


Pour finir la série consacrée à Billie Holiday, rediffusion d’une émission de l’année dernière, consacrée en grande partie à Strange Fruit, la grande chanson d’Abel Meeropol. On parlera de Jim Crow, personnage de minstrel show qui a entériné pour longtemps les clichés sur les noirs américains, dans le Sud et ailleurs, au point de donner son blase aux lois sur la ségrégation qui ont sévi jusque dans les 60’s. L’anti Stagger Lee, soumis et lâche, place à laquelle les blancs esclavagistes ont voulu maintenir les Noirs, en les terrorisant par la pratique très populaire jusque dans les 30’s du lynchage.


On vous épargne les photos de lynchage qui ont beaucoup circulé à l’époque, sans beaucoup choquer pendant longtemps, vue l’idéologie véhiculée par les minstrels. On préfère reproduire le très beau texte de Strange Fruit, écrit par un prof juif new yorkais :

"Southern trees bear strange fruit,
Blood on the leaves and blood at the root,
Black body swinging in the Southern breeze,
Strange fruit hanging from the poplar trees.

Pastoral scene of the gallant South,
The bulging eyes and the twisted mouth,
Scent of magnolia sweet and fresh,
Then the sudden smell of burning flesh !

Here is fruit for the crows to pluck,
For the rain to gather, for the wind to suck,
For the sun to rot, for the trees to drop,
Here is a strange and bitter crop."

(Bitter crop veut dire "récolte amère", et non "révolte", contrairement au lapsus marrant de l’émission)

Et chanté par la sublime Lady Day :

« Les arbres du Sud portent un étrange fruit,
Du sang sur les feuilles et du sang aux racines,
Un corps noir qui se balance dans la brise du Sud,
Étrange fruit suspendu aux peupliers.
Scène pastorale du valeureux Sud,
Les yeux exorbités et la bouche tordue,
Parfum de magnolia doux et frais,
Puis l’odeur soudaine de chair brûlante !
C’est un fruit que les corbeaux cueillent,
Que la pluie rassemble, que le vent aspire
Que le soleil pourrit, que les arbres lâchent
C’est là une étrange et amère récolte »




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.