Répression au Gabon et guerre antiterroriste au Sahel 27/09/2016

jeudi 29 septembre 2016 par Decolonisons |

Décolonisons rempile pour un an. Pour cette émission de rentrée, après un détour sur la guerre que la France mène contre le "terrorisme" de la Mauritanie à la Libye, nous recevons des militant.e.s qui cherchent à alerter sur le passage en force de Ali Bongo, qui tente de se maintenir au pouvoir au Gabon par le biais d’une violente répression.

Décolonisons #10 répression au Gabon et guerre antiterroriste au Sahel
Télécharger (mp3 - 204.4 Mo) / Popup

Au Gabon, comme dans d’autres pays françafricains, on est président de père en fils. Omar Bongo qui a tenu le pays d’une main de fer a été "l’ami" de tous ses homologues qui se sont succédés en France. Fruit de cette relation, la France a toujours pu pomper le pétrole gabonais, y stationner ses troupes comme dans une caserne tricolore, en échange de quoi le régime a toujours pu compter sur le soutien français.

En 2009, quand Omar Bongo meurt, c’est son fils qui prend le pouvoir avec le soutien des réseaux sarkozystes, lors d’un premier épisode violent. Cette année, à l’issu de son mandat, il tente un nouveau passage en force : fraudes électorales grossières, répression sanglante des manifestations qui s’ensuivent, attaque du QG de son adversaire, coupure des communications qui permettraient de s’organiser et de faire connaître ce qui se déroule au Gabon…

Face à ça, les gabonais.es se mobilisent aussi parmi la diaspora, à Toulouse notamment : manifestations régulières et perturbation des meetings de Sarkozy.

Pour en savoir plus :




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.