Portugal : des migrants sans histoire ?

mercredi 7 mai 2014 par Grégoire S., MajidK |

Alors que nous fêtons cette année les 40 ans de la révolution des œillets qui mit fin à la dictature de Salazar le 25 avril 1974, retour sur l’histoire méconnue des migrations de Portugais dans les années 60 et 70. CAr dans cette période, environ 1,4 millions de personnes quittent le pays, fuyant la misère, la faim et la dictature pour se retrouver notamment en France.
Qui étaient ils ? Pourquoi partaient ils ? Que sont ils devenus ? Peu de réponse encore aujourd’hui. Et dans la diaspora portugaise, cete histoire reste encore largement méconnue.

JPEG - 85.9 ko

Pour en discuter :
Paulo Dias, membre de la maison de quartier de Bagatelle et fils de migrants.
Victor Pereira, maitre de conférence à l’université de Pau-Adour, spécialiste des migrations portugaises à la fi du XXe siècle.

Partie 1 : panorama des migrations portugaises // la dictature de Salazar, la situation politique du Portugal dans les années 70. (35min)

Télécharger (mp3 - 45.6 Mo) / Popup

Partie 2 : les migrants portugais en France, dans les ex-colonies portugaises // la révolution des œillets, la situation actuelle du Portugal et la reprise de l’émigration massive. (35min)

Télécharger (mp3 - 48.1 Mo) / Popup

Accompagnement musical :
Zeca Alfonso - Grândola vila morena
Amalia Rodriguez - Saudades
Samuel - Venceremos
Francisco Fanhais - Canção da Cidade Nova.

Pour en savoir plus :
le travail de recherche de V. Pereira : http://www.cairn.info/la-dictature-de-salazar-face-a-l-emigration--9782724612714.htm
http://www.humanite.fr/dossiers/monde/il-y-40-ans-la-revolution-des-oeillets-522266



Commentaires

  • Le 7 mai 2014 à 17h48 par bastos

    Bravo Greg !


Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.