Petites histoires d’une ville qui change #3 : Je vous salis ma rue

mercredi 15 janvier 2014 par Le soldat inconnu |

La suite des petites histoires entre deux coups de pioche. Comment la mairie a fait taire les murs à grand coup de sableuse et maintenant cherche à poursuivre les vilains colleur d’affiche sauvage. Liberté d’expression ?

Télécharger (mp3 - 10.8 Mo) / Popup

Spéciale dédicace à l’émission du même nom sur le 92.2 parce que la phrase est belle et bien sentie.



Commentaires

  • Le 17 janvier 2014 à 12h22 par Javier

    Chers Sudistes,
    Qu’on salisse la ville sciemment ou par inadvertance, par défi ou par soulager un besoin impérieux,
    on la salit toujours avec un SSSSSSSSSSSSSSS..
    hé hé

    Allez, je vous salis de tout coeur
    Bonne bourre

    Un correcteur anonyme


Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.