Migrations

vendredi 1er décembre 2017 par bidonfumant |

La race blanche est le cancer de ‘histoire humaine criait un jour de colère, Susan Sontag, un jour où encore une fois l’histoire ne fait pas leçon, encore une fois les mêmes causes entrainent les mêmes effets, encore une fois les tarturfferies triviales,de ceux qui ne veulent pas voir, ni entendre l’insoutenable insistance de la douleur et du désespoir.

Télécharger (mp3 - 80.9 Mo) / Popup

Que dire sur les migrants de plus que la triste accumulation de faits et le cynisme des gouvernements à nommer crime contre l’humanité ce qui se passe là-bas. Ça me rappelle de tristes faits historiques.

Avant, c’était un bonnet indien et une sucette qui faisaient pleurer dans les chaumières. Aujourd’hui, c’est l’esclavage qu’il soit patent ou pas marginal ou pas qui est l’intolérable mais l’intolérable , c’est de mettre en situation d’insécurité des personnes tout simplement.
Avant , il y avait au moins le mirage de lybie, beaucoup de migrants allaient simplement travailler en lybie, c’était peut-être pas terrible mais c’était une possibilité. Mais à vouloir jouer au chien de garde, une intervention militaire tourne encore au désastre. Et peut-être germe dans la tête de certains encore une idée d’intervention pour punir ces méchants esclavagistes.
Cela devient un peu pénible de dire la même chose , il ne peut pas y avoir deux mondes aux niveaux de vie si différents, surtout que le discours, non, chez nous , c’est pas terrible, reste soumis à ce que l’on en sait par internet et que tout le monde sait que notre pas terrible irait à beaucoup.
Donc cette histoire n’arrêtera jamais et que tous les cadavres sont de notre responsabilité.
J’entendais ce commentaire il y a peu, des commissaires européens pointent que le déficit de l’Autriche serait dû aux réfugiés, super ces donneurs de leçon européens, grassement payés à montrer ce qu’il faut voter pour éliminer le déficit , pour quelques réfugiés de moins.
Donc, voilà le seul mode opératoire pour empêcher que les réfugiés deviennent une marchandise rentable. Quand on sait les sommes que lâchent les réfugiés pour entrer en Europe clandestinement, il suffit simplement de les laisser entrer comme touriste où ils veulent, ils ont souvent plus d’argent que ce que l’on consomme en voyage quand on va en Asie, en Amérique latine où je ne sais quelle destination qui transforme notre condition moyenne en celle d’un moyen supérieur, voire quasiment riche.
Donc, on laisse entrer tout le monde, ça fera du bien à notre économie et après on verra si nous allons commettre des crimes contre l’humanité, ce sera de toute façon moins simple, parce qu’il est facile de se déculpabiliser du lointain mais du proche .
Personne ne va le faire bien sûr et pourtant c’est la seule solution honnête.
Donc ce soir dans cette émission un choix de textes sur les migrants proposés par le lector’s studio, un groupe de lectrices qui interviennent dans la ville.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.