Maintien de l’ordre militaire #fdl du 08.12.2014

jeudi 11 décembre 2014 par Le soldat inconnu |

Alors que la doctrine des forces de police françaises s’articule depuis un siècle autour de la notion de maintien de l’ordre, leur armement n’a eu de cesse de s’étoffer et de se sophistiquer. Le vocabulaire concernant les armes de la police et de la gendarmerie a récemment évolué puisqu’on ne parle plus désormais d’« armes non létales » mais d’« armes à létalité réduite ». La mort devient donc une éventualité : l’IGGN, dans son rapport sur la mort de Rémi Fraisse, confirme qu’il n’y a eu cette nuit-là aucune faute professionnelle. Un manifestant est mort, la police a fait son travail, circulez.

Cette militarisation croissante du « maintien de l’ordre » ne suscite évidemment aucune remise en question par le pouvoir et ses chiens de garde. En parallèle on taxe sans sourciller les manifestants de violence. Comme l’affirmait l’assemblée Al Païs le 2 novembre, « considérer qu’il est « violent » de casser une vitrine ou de jeter une motte de terre sur des militaires en armure revient à vider ce mot de son sens. »

Si on ajoute à tout ça les méchantes tendances brunes de nos pandores, on partage aisément le constat de Maurice Rajfus : « je n’aime pas la police de mon pays ». Et on rediffuse donc son entretien.

Télécharger (mp3 - 157.2 Mo) / Popup

Journaliste, historien, militant, Maurice Rajfus a de nombreux livres à son actif. Dans "Je n’aime pas la police de mon pays", il revient sur tout le travail de l’observatoire des libertés publiques.

Créé en en 1993 après la mort de Makomé M’Bowolé tué d’une balle dans la tête au commissariat du 18ème à Paris, l’Observatoire des libertés publiques édite depuis le bulletin "Que fait la police ?". Observateur des pratiques policières, Maurice Rajfus dresse un portrait sans concession du rôle de la police en soulignant que c’est la fonction elle-même qui est dangereuse, au delà des personnes qui l’exercent.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.