Les précaires rentrent dans le vif du sujet

lundi 18 septembre 2017 par Le magazine |

Ce midi, on reçoit deux personnes qui appellent à se mobiliser et à s’organiser en parallèle des syndicats contre la destruction sociale générale en cours (travail, chomage, transports, santé…).

Télécharger (mp3 - 16.8 Mo) / Popup

Voici leur texte d’appel :

Jeudi prochain, rentrons dans le vif du sujet !

Nous sommes des individu-e-s sans travail ou en emploi précaire, qui connaissons des galères de logement, de transport. Notre situation fait que nous ne nous reconnaissons pas dans les cadres syndicaux traditionnels ; pour autant nous sentons le besoin de participer au mouvement social en partant de nos conditions de vie.
Jeudi prochain, rentrons dans le vif du sujet !

La loi travail va encore fragiliser nos existences, par un durcissement de l’exploitation salariale. Les réformes qui l’accompagnent vont encore réduire l’accès à nos besoins les plus élémentaires : logement (décent), circulation, santé, éducation, alimentation.

Par exemple on a vu à Toulouse, des attaques sur la gratuité/l’accessibilité des transports : pour les sans papiers, les étudiant-e-s, les chômeu-se-r-s , les retraité-e-s, sans parler du tarif général qui pèse lourd dans le budget des toulousain-e-s chaque mois. Depuis juillet dernier, Tisséo a mis fin à la gratuité des transports pour les seniors et les chômeu-se-r-s, tout en augmentant les tarifs pour les jeunes non étudiant-e-s. Pourtant, les transports gratuits sont possibles et déjà pratiqués dans plusieurs villes de france. Mobilisons nos forces pour circuler librement et gratuitement !!

Le 12 on était nombreu-x-ses et motivé-e-s dans la rue. Cette manif de rentrée nous a donné envie de nous rencontrer, de nous organiser et de proposer des actions qui ont du sens dans ce mouvement social naissant.

Face à la volonté claire de Macron de casser nos droits sociaux, détruire le code du travail et les services publics —à part bien sur le « service » de maintient de l’ordre et la machine a expulser— il est nécessaire de faire front commun !

On propose de se retrouver à la réunion du front social mardi 19 à 18h (10 rue du Colonel Driant), pour réfléchir à une stratégie commune. On espère que ça pourrait être un lieu de rencontre suffisamment neutre pour que collectifs et individu-e-s y trouvent leur place.

Construisons une vraie solidarité entre exploité-e-s !

Puis on écoute une émission de l’Actu des Luttes (FPP à Paris) qui ont laissé trainer leur micro à la Parole Errante de Montreuil, au festival de la CNT de juin dernier, lors de l’intervention de Christophe de jour, psychanaliste qui étudie le thème de la souffrance au travail.

C’est écoutable en cliquant ici.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.