L’Argentine anarchiste #fdl du 24.03.2014

lundi 24 mars 2014 par Le soldat inconnu |

Aujourd’hui un peu d’histoire ouvrière ça fait jamais de mal. L’Argentine à la fin du XIX et jusque dans les années 30 a connu un mouvement ouvrier où les anarchistes et les communistes libertaires n’étaient pas relégué sur les strapontins… On en parle avec Guillaume de Gracia.

Télécharger (mp3 - 124.5 Mo) / Popup


Guillaume de Gracia est auteur de l’horizon Argentin et d’un article dans un ouvrage collectif ¡Viva la social !. Il nous raconte avec force détail cette page de l’histoire ouvrière. Si vous en voulez encore plus allez lire l’entretien avec Eduardo Colombo ici et le film la patagonia rebelde (en castillan) et l’article de Guillaume de la revue dissidences qu’il cite dans l’émission.
Avant ça on revient avec l’ouvreuse sur le film de demain Ville bidon, ce qui est l’occasion de revenir sur nos vie et nos villes jetée en pâture aux urbanistes et aux technocrates. Et en prime une petite histoire de cette ville qui change #mobilisation urbaine.

Bande son : Igor Hagard "l’architecte", Daniel Viglieti "A desalambrar"



Commentaires

  • Le 25 mars 2014 à 08h19 par Guillaume de Gracia

    et pour celles et ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez aussi lire cet article sur la question des différentes organisations libertaires sur le site de la revue Dissidences :

    http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=2776

  • Le 22 juillet 2015 à 14h34 par Adeline

    I delight in, lead to I found just what I used to be taking a look google authorship for business. You’ve ended my 4 day long hunt ! God Bless you man. Have a nice day. Bye


Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.