John Giebler : écrire en écoutant

jeudi 1er juin 2017 par Brasero |

Une soirée organisée par le Kiosk à Toulouse plus spécifiquement orienté vers le journalisme par le bas à l’occasion de la traduction du livre rendez les nous vivants, une histoire orale de la disparition des étudiants d’Ayotzinapa, de John Giebler

Télécharger (mp3 - 144 Mo) / Popup

Une rencontre avec John Gibler, journaliste, auteur de Mourir au Mexique – une enquête sur le narcotrafic et ses conséquences – et de Rendez-les-nous vivants ! – une histoire orale de la disparition des étudiants d’Ayotzinapa.
Cette rencontre réfléchira aux façons de documenter et raconter des crimes qui ne laissent pas de traces en faisant émerger la parole des survivant-e-s.

« Inspiré par l’idée zapatiste de « diriger en obéissant » (mandar obedeciendo) et par des années de reportages sur les luttes sociales et la violence d’État, j’ai commencé à me poser trois questions : Que voudrait dire écrire en écoutant, escribir escuchando ? Quelle forme prendrait un écrit qui écoute ? Que recouvrirait une politique de l’écoute ? J’avais ces questions en tête quand j’ai commencé à travailler. »
John Gibler, extrait de la préface de Rendez-les-nous vivants !, CMDE, 2017.

Cette rencontre a eu lieu le jeudi 11 mai 2017 à la chapelle à Toulouse.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.