Herbe tendre de juillet : vivre à la campagne

mardi 8 juillet 2014 par Dans l’herbe tendre |

Vous l’aviez deviné, une majorité de l’Herbe Tendre est formée d’indécrottables bouseux.

Nous qui avons connu l’arrivée des cabines téléphoniques (à pièces) dans nos villages et celle des pesticides à go-go, les voyages scolaires pour admirer l’unique feu tricolore du département (celui qui était posé en bas de l’unique "grand-magasin-qui-vend-des-robes" de la préfecture), les bastons du samedi soir au ballôche et ses gendarmes munis de mitraillettes, l’arrivée du surgelé, des routes à péages, des trotskystes, des parcmètres, de la publicité, des touristes d’abord bataves et britanniques, puis de tous les autres, des métayers, des travailleurs saisonniers espagnols, polonais, maghrébins puis banlieusards, des sans-papiers, du Tour de France, de la sous-préfette, du punk agricole et du régionalisme béat et nombriliste.

Nous, les éternels attardés (Millodiou ! Y’a plus de réseau !) nous donc, avons décidé de rendre hommage à ce truc situé entre deux autoroutes, entre deux supermarchés, entre deux ZAD, entre deux éoliennes industrielles (celles qui sont pinquées sur la colline en face de la centrale nucléaire) entre le festival du melon et celui de l’espadrille : La Campagne !

Télécharger (mp3 - 88.1 Mo) / Popup

Musique à ouïr Il suffit de passer le pont

 ??? La caille

Ricet Barrié Isabelle, voilà l’printemps

Roger Riffard Les paquerettes

Loic Lantoine Jour de lessive

François Béranger Département 26

Richard Desjardin Développement durable

Nadau Araust ta Joan Petit

Jean Yanne Les émancipations d’Alphonse

Marc Robine Les mangeux d’terre

Séquence enfants

Ricet Barrié La java des hommes grenouilles




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.