Être noir c’est louche.

mercredi 8 mars 2017 par bidonfumant |

Au début il y avait ce commentaire qui se voulait une justification, sans doute…Le pendant de l’enculé de l’interpellé. Pas le même niveau, pas les mêmes circonstances atténuantes, pas professionnel.
Effectivement il y a peu de commentaire à faire sur ça, cela confirme quelques extérieures personnelles sur mon faciès, celui de mon fils et aussi avoir vu le mode opératoire d’une descente ordinaire de la bac place Arnaud Bernard, j’y ai cru à une attaque d’un bloc identitaire… Une certaine naïveté qui m’anime encore parfois, mais que quelques habitants du coin ont vite fait de vacciner.

Télécharger (mp3 - 93.9 Mo) / Popup

Ensuite il y avait encore quelques anecdotes concernant la police municipale (on comprend pas bien dans quel cadre juridique ils agissent, mais pour plus de précision deux articles surIaata :
Police municipale force ou farce et police municipale, milice du capitole), sur leurs nouvelles missions prévention, médiation et répression ; ils semblent qu’ils oublient assez fréquemment les deux premières ; exemple parmi tant d’autres ; dans le métro un étudiant toulousain jeune (- de 20 ans) est interpellé, on vide son sac sur le sol, je précise qu’il est blond et blanc sinon ce serait trop naturel, motif il est supposé sentir l’herbe, je ne vous dis rien du vocabulaire.
Vous rajoutez vos exemples, il y en a d’innombrables notamment sur le soi disant tapage nocturne, la nuit il n’y pas de médiation et le jour pas trop.
C’est super M qui gère , qu’il n’oublie pas qu’il a 100000 étudiants à Toulouse, plus que des vieux sans doute.

Ensuite il y avait l’accès refusé à une femme coiffée d’un bonnet des galeries Lafayette ; elle a un cancer et plus de cheveu, ça émeut peu.

Ensuite il y a eu cette émission de radio entendu sur France culture, les pieds sur terre : visite au musée. Je vous ai enlevé l’emballage, si vous voulez savoir la réaction des musées rendez vous sur le site des pieds sur terre. Le Louvre et Orsay pas trop pour les basanés sauf si on est agent de sécurité.
Alors on me dira et pourtant les agents de sécurité, oui, ils sont mais ce ne sont pas eux les donneurs d’ordre et ceux qui savent pourquoi.

Et puis, il y a eu ce qui fait synthèse entre l’article du Monde : c’est louche d’être un noir (en pdf en fin de texte) et tout ce qui vient d’être dit. Tout simplement une insistance à nous dire qu’on a rien à faire là, dans l’espace public. Qu’il nous faudra un certificat de conformité pour se promener dans les rues et de bien faire attention à comment on se comporte.
Quant à appeler ça une société de la liberté… Comprends pas trop….

PDF - 192.4 ko


Commentaires


Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.