Esperanto-Magazino du 30 janvier 2017

mardi 31 janvier 2017 par Esperanto |

L’émission hebdomadaire sur l’espéranto à Toulouse (avec de la musique en espéranto, des annonces, des petits reportages, et des chroniques… )
Tous les lundis soir de 20h à 21h sur Canal Sud, 92.2 MHZ ou sur canalsud.net

Télécharger (mp3 - 46.6 Mo) / Popup


L'émission hebdomadaire sur l'espéranto à Toulouse (avec de la musique en espéranto, des annonces, des petits reportages, et des chroniques… )


Tous les lundis soir de 20h à 21h sur Canal Sud, 92.2 MHZ ou sur canalsud.net


Informations générales sur l'émission


Programme :


1. Jacques Yvart (Brassens Plu) : La geamantoj sur la verda benk'


2. Alejandro Cossavella (Hej) : Por nur unu kapo


>>> Quoi de neuf ? Campagne pour un traducteur automatique espéranto chez Microsoft. Décès de Zbigniew Galor.. Un nouveau cycle d'études espérantistes commencera à Poznan en septembre 2017.


3. Maragan (Kiu semas venton…) : Paŭzo


4. Kapriol (Aventur') : Logas la aventur'


>>> Rencontre(s) :  Interview de Walter, animateur à la résidence Habitat Jeunes San Francisco.


5. Jim Petit  (Karma) : La voko de la vento


>>> Histoire(s) : Espéranto et religions (partie 1) - Zamenhof de l'hillélisme à l'homoranisme.


6. La perdita generacio (Eksplodigos vian domon) : Sur fortepiano en Kiev'


7. Esperanto desperado (Hotel Desperado) : Ska ritmo


>>> Poezio : Ti bato papye - Paperŝipo eta de Alain Fanchon de l'île Maurice (version créole et espéranto) Traduction en espéranto de Stefano Keller. Sur cette poésie


8. Inicialoj DC (La granda aventuro) : Nokta stirado


>>> L'agenda, les rdv à venir en février et mars


9. Barok-projekto (Jen nia vivriver') : Vi estis




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.