Esperanto-Magazino du 23 novembre

jeudi 26 novembre 2015 par Esperanto |

L’émission hebdomadaire sur l’espéranto à Toulouse (avec de la musique en espéranto, des annonces, des petits reportages, et des chroniques… ).

Télécharger (mp3 - 50.5 Mo) / Popup

L’espéranto à Toulouse et en Midi-Pyrénées

Tous les lundis soir de 20h à 21h
Informations générales sur l’émission

Programme :


1. Espo Despo (Esperante) - Amikeco au amo


2. Jomo (Jomo Friponas !) - En la lJoko


>>> Quoi de neuf ? Rencontres de fin d'année, NR et SANO en Allemagne, JES en Hongrie, JEN au Brésil, Novjarsk 2016 en Russie, et toutes les autres rencontres de 2016 sur eventoj.hu. Nouveautés dans la librairie : Memorindaj anarkiistoj kaj anarkiisma esperantismo et Poezio : armilo ŝargita per futuro de Miguel Fernàndez, Sur la linio de Jorge Camacho.


3. Mikaelo Bronŝtejn (La Antaùlasta Trajno) - Kirlanta sorto


>>> Rencontre(s) : Rencontres avec des participants au forum de la Solidarité internationale, rue Alsace Lorraine le 14 novembre à Toulouse. Lili, marchande Bio, Guy d'Electriciens sans frontières, des étudiants du B3D de la Toulouse Business School avec leur disco-soupe, Sophie de Action contre la faim Haute-garonne


4. Inicialoj DC (Signoj de viv) - La malpeza dormo


>>> Histoire(s) : L'espéranto pendant la première guerre mondiale (partie 2) à partir d'une exposition de la fédération Espéranto Bretagne.


  6. Kapriol (Kavaliriko)- Bureo por barend


>>> Tuluzo Moviĝas : La semaine de la solidarité internationale racontée en espéranto.


7. Solotronik (Vulkan Arkiteknia infano) - Mi sentis min


>>> L'agenda, les rdv à venir de novembre


8. Martin & la Tapoj (Superbazaro) - En la parko




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.