Entre deux-tours, et après… Une discussion radiophonique ouverte

mardi 2 mai 2017 par Le magazine |

Au lendemain de journée internationale des travailleurs et en plein entre-deux tours de cette présidentielle 2017, nous avons expérimenté un Magazine spécial ! Deux heures, ou presque, de libre-antenne pour "discuter ce qui nous arrive, de ce qui va nous arriver et de comment on peut faire face".
Si la ligne téléphonique du studio n’a pas été utilisée, plusieurs personnes -membres ou non de collectifs militants- ont répondu à notre appel et sont venus partager ce moment de radio et de réflexions communes.
En préambule, petite présentation avec Thomas et Emma de la COULI, toute nouvelle Coopérative des Outils de Lutte et d’Insoumission.

Pour contacter la COULI, une adresse électronique : couli@autistici.org

Télécharger (mp3 - 135.8 Mo) / Popup

L’appel lancé pour cette émission :

Qu’on ait voté au premier tour ou pas, qu’on compte le faire au second ou pas, qu’on croit ou non à ce système électoral, on peut difficilement imaginer que le résultat n’aura pas d’impact sur nos vies. Ni d’ailleurs sur les vies de ceux et celles qui nous entourent et/ou avec qui on lutte au quotidien. Même si on sait bien qu’on n’a rien à attendre de ces institutions, elles vont continuer à se rappeler à nous, et avec de plus en plus d’intensité, de plus en plus de violence.

Des tentatives de mouvement essayent de prendre ici ou là, à Toulouse et ailleurs, sur le slogan « Ni patrie ni patron ». Mais il faut bien dire que la mayonnaise n’a pas l’air de prendre (pour l’instant). Quoiqu’il en soit, aucune proposition concrète d’action collective n’a l’air d’en ressortir. Les forces ont l’air dispersées.

A Toulouse, de nombreux collectifs de personnes exclues, réprimées, invisibilisées luttent toute l’année pour trouver des façons de ne plus subir les politiques destructrices de l’État. Ce sont ces personnes et ces collectifs qui seront les premier.e.s touché.e.s par les politiques fascistes, capitalistes, autoritaires et ultralibérales que nous promettent les lendemains électoraux.

Le Magazine de Canal Sud propose aux collectifs en question, et à toutes celles et ceux qui le voudraient, de venir discuter de ce qui nous arrive, de ce qui va nous arriver et de comment on peut faire face. À l’antenne et hors antenne, ce sera un moment de rencontre et de partage.

Ça se passe mardi 2 mai, c’est en libre antenne de midi à 14h, dans les locaux de la radio, au 40 rue Alfred Dumeril, ou par téléphone au 05.61.53.36.95, ou en direct sur le 92.2 FM. Pour se voir, se parler, échanger sur nos peurs, nos envies et nos forces. Pour dire à celles et ceux qui écouteront qu’ils et elles ne sont pas tout.e.s seul.e.s face au monstre qui prend forme. Pour essayer d’amorcer quelque chose.

Canal Sud est une radio libre (ou mourir !). Utilisons-la.




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.