Drones de guerres #fdl du 10.11.2014

lundi 10 novembre 2014 par Le soldat inconnu |

Guerre locale, guerre mondiale et guerre automatique.

Télécharger (mp3 - 209.6 Mo) / Popup

En cette veille de commémoration des morts de la drôle de guerre, on commémore aussi un mort dans une guerre pas drôle. Rémi, comme des dizaines de millions de personnes depuis 1914, est mort d’une guerre que mène le capitalisme contre les peuples.

Comment ne pas lier la militarisation croissante de la police sous un gouvernement autoproclamé socialiste, qui a menée au drame du 26 octobre et qui continue à écraser la contestation, comme samedi à Toulouse, à la trahison des syndicats ouvrier et des partis sociaux-démocrates devenus soudain farouchement va-t-en-guerre à la veille de la première guerre mondiale ? Et comment ne pas faire le lien avec la transformation en cours des opérations militaires à l’étranger en opérations policières grâce au développement de technologies de surveillance et d’attaque unilatérale telles que les drones ?

Depuis 1914, le complexe militaro-industriel dont Toulouse est aujourd’hui la tête de proue (à lire : « Toulouse Nécropole ») assassine en masse pour assurer aux puissants le contrôle des ressources. Et les drones sont en passe de rendre ce contrôle littéralement automatique.



Commentaires

  • Le 19 août à 13h53 par Olivier

    Il va falloir s’habituer à cela, l’année dernière la plupart des assassinat Américains au moyen-orient l’ont été avec des drones. Aujourd’hui les drones grands public se vendent comme des petits pains et les Français deviennent habitués à ces objets connectés. Les guerre par procuration avec des drones vont devenir chose courante.


Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.