Destructions inutiles et grand projet, le cas de la Punta #fdl du 19.05.2014

lundi 19 mai 2014 par Le soldat inconnu |

Valencia, dans les année fastes (90-2000) l’immobilier tire la croissance comme ils disent. Des grues parsèment une ville criblé de projets pharaoniques. Parmi ceux-ci donner de l’ampleur au port et développer une zone commerciale au détriment d’une zone maraichère et de la vie de ses habitant.e.s. On revient aussi sur le procès des no-tav avec un jugement qui met à mal l’accusation, quelques mots sur le nouvel élan pour Toulouse et autres petites brèves.

Télécharger (mp3 - 123 Mo) / Popup


Plus d’info sur les dernier procès no tav par ici.
Après le cri de l’élan voilà une photo prise dans son habitat naturel…

La punta resisteix
Tout commence en 1994, le président de la generalitat (la région) Joan Lerma PSOE, la mairesse, Rita Barbera (PP) et les autorité portuaire signe un protocole pour la construction d’une zone d’intérêt logistique. Le projet est urgent bien évidemment. Il s’inscrit dans la course à l’échalote que se livre les ports méditerranéen pour être les premier, les plus gros , les plus importants, les plus attractifs. Il est lié au développement des infrastructures routières puisque Valencia est un des aboutissements de l’axe européen qui passe par le tunnel du somport…


Le projet est donc « urgent », petit problème il y a quand même 300 personnes qui vivent là et certains depuis plusieurs générations. Leurs urgences ont toujours un certains laps de temps pour se mettre en place ce n’est qu’en 2003 que les pouvoirs publique réussiront à liquider l’occupation de la zone. Pas sans mal d’ailleurs les habitant.e.s ce sont battue contre le projet, bientôt rejointe par des squateurs qui ont créée une sorte de ZAD dirions nous aujourd’hui. Maison expulsé par les pouvoir publiques aussitôt occupé, développement de projet agricole, de lieu de vie et surtout résistance à la folie gestionnaire qui veut faire table rase de la vie et de l’histoire de tout ces gens. Les expropriations / expulsions ont été finalisé en 2003. Il reste alors 43 voisin.e.s sur les 300 qui avaient résisté aux pressions physiques, aux promesses fumeuses et à la fatigue d’une longue lutte de 9 ans. Dans des conditions dégeulasses qui ont précarisé des gens qui avait alors tout ce qu’il fallait pour vivre, se retrouvant avec des crédits alors qu’ils était propriétaire de maison que leurs parents ou grand parent avait construite et tout ça pour la marche du progrès ? Même pas, aujourd’hui il n’y a toujours rien, que la désolation. Voilà 20 ans que l’urgence a justifié toutes les agressions et il n’y a rien, de rien, de rien. En juillet dernier (2013 19 ans après l’urgence) le tribunal supérieur de justice déclarait l’illégalité du plan par lequel furent expulsé leur terre… du fait de ne pas avoir effectué les études d’impact écologique légalement prévus… Aujourd’hui tout est détruit ils seront bien en peine de les faires. Surtout le mythe du développement sans fin c’est cassé la gueule en Espagne. La crise a mis en stand by la plupart des projets. C’est au moins le truc positif de toute cette merde me disait une amie…



Logiquement il devrait y avoir des condamnations des responsables mais personnes n’y croient, ces gens là jouent avec nos vies sans jamais avoir de problèmes et les habitant.e.s devraient être indemnisée… Carmen, celle qui était la président de l’association de voisin.e.s dit aujourd’hui « “Pero nunca seremos las mismas personas. Nos obligaron a perder nuestras raíces, nuestra historia, nuestro modo de vida. Yo era una persona dulce, alegre. Ahora hablo con rabia, con ira, con dolor” » Nous ne serrons jamais les même personnes. Ils nous ont obliger à perdre nos racines, notre histoire, notre mode de vie. Moi j’était une personne, douce, joyeuse. Aujourd’hui je parle avec rage, avec haine, avec douleur »….

L’entretien a été réalisé en février 2002 avec Carmen Gonzalez présidente de l’association de voisinNEs, de Cléa et Enrique squateureuses. A ce moment voilà 9 ans qu’ilelles sont en luttes.

La bande son : CCCP, Dead Kennedys, EA !, Orquestra Viteltxus, la Furia




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.