CREA et Beausoleil #fdl-23.09.2013

lundi 23 septembre 2013 par Le soldat inconnu |

L’émission de la semaine ; où en est la CREA à Toulouse avec deux participant.e.s et le quartier Beausoleil à Montauban ou comment abandonner une population et lui en vouloir en plus…

Télécharger (mp3 - 208.3 Mo) / Popup


La Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion sévit toujours à Toulouse. Le projet n’a pas bouger : se loger et résoudre ses galères ensemble dans la solidarité. Cette été retour à la maison mère, 70 allées des Demoiselles expulsé l’année dernière. Jolie coup ! oui mais aussi une polémique sur ce lieu utilisé par la halte de nuit. En attendant l’expulsion les activités continuent, plus d’info sur leur site. Avec une petite vidéo qui fait le bilan de l’été.
Pour la suite de l’émission nous avons reçu Farid qui vit et travail à Montauban. Le quartier Beausoleil est un quartier de logement social laissé à l’abandon, mais comme si cela ne suffisait pas il a fallu y rajouter les menaces des notables locaux… Le mieux reste encore d’écouter…

Voilà comment Farid raconte cet épisode :

Je me présente, je m’appelle Farid et j’habite à la cité Beausoleil bas à Montauban, ville dirigée par madame Barèges(la droite décomplexée).Mardi 17 septembre, madame Bareges nous invite à la réunion publique du quartier, ni une ni deux on se concerte (parents, jeunes et vieux ,toutes nationalités confondues) on se met d’accord et on s’y rend en nombre, d’où la présence d’une dizaine de véhicule de police, bref, elle nous débite le blablas habituel, puis on arrive à la partie des questions réponses, plusieurs d’entre nous prenons la parole, madame Barèges s’emporte ,ne sait plus quoi répondre face à l’affluence des habitants (tous ces immigrés c’était pas prévu) ; vont s’en suivre des invectives racistes et douteuses de la part du maire et tout ça en public, la situation manque de dégénérer obligeant certains de ses élus à montrer les gros bras (la bonne blague), le débat reprend et le maire acculer face aux plaintes des habitants arguments à l’appui, le maire décide de mettre fin à la réunion d’une manière unilatérale et brouhaha complet, on essaie de nous refoulez de l’apéro, mais on arrive à nos fins, mais ce ne fut pas conséquences ainsi le compagnon du maire nous lançant " un jour il y aura la guerre, ça va mal se terminer, vous y passerez tous, je suis armé j’ai un 6.35 et je sais viser ",puis c’est le tour du commandant de la police municipale" j’ai tout ce qu’il faut autour de la taille pour me faire justice" et je finis par madame Barèges "ici vous êtes pas chez vous", "la ferme tu te casse", ici on est en France"…Eh oui, voilà comment s’est terminé la réunion publique, ( un exemple de démocratie) en une gigantesque débandade. Le lendemain on m’informe que des agents de police municipale se sont rendu à mon domicile, je me renseigne, on me dit au téléphone qu’un arrêté municipal a était publié, m’interdisant de vendre sur la ville de Montauban, à cause de la réunion de la veille, il faut bien trouver un coupable ;l’après-midi rebelote mais cette fois ils viennent sur mon lieu de travail(camion sandwich au milieu du quartier)ils veulent que je signe une feuille, je refuse ,il me remette un courrier sur le bar que je refuse de prendre et s’en vont s’en dire un mot .Plus tard j’ appelle des gens amis qui travaille à la mairie et on me dit " T’es dans la merde ,elle veut ta peau" je mets au courant les gens du quartiers déjà très remontés. Et voilà ou on en est, nous voulons nous faire entendre et nous voulons agir, nous avons besoin de relais et soutien pour ça, nous pensons entamer une série d’action contre la politique du maire et le racisme ambiant.
GROUPE BEAUSOLEIL BAS
La bande son : Sin Dios et ZEP




Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.