Amiante, paradis fiscal, saccage écologique… Le retour annoncé de la mine de Salau

mercredi 7 juin 2017 par Le magazine |

Le renouveau minier français est en marche ! Et il passe par l’Ariège !
Plus précisément par Salau, sur la commune de Couflens, située à une trentaine de kilomètres au sud de Saint Girons. Là, l’ancienne mine de tungstène, fermée depuis 30 ans, pourrait rouvrir sous l’impulsion de Variscan Mines, émanation d’une société minière australienne. Avec jusqu’à présent le soutien sans réserve (ou presque) de l’Etat : le 11 février dernier, l’ex-premier ministre Bernard Cazeneuve accordait un permis exclusif de recherche minière à Variscan…
Pas de quoi décourager les opposants au projet, au premier rang desquels on retrouve grand nombre des habitants de la commune, totalement exclus depuis le début de toute discussion.

Avec le concours d’Henri Richl, maire de Couflens, de Jacques Renoud, adjoint au maire et co-président de l’association Stop Mine Salau et d’Annie Thébaud-Mony, chercheuse à l’INSERM, nous vous racontons l’histoire de cette mine et surtout la lutte en cours. Une lutte qui va bien au-delà de la seule sauvegarde de ce coin de Pyrénées.
La mine de Salau ne doit pas rouvrir !

Télécharger (mp3 - 102.4 Mo) / Popup


Quelques liens sur le web :



Commentaires

  • Le 12 juin à 10h25 par geolnuc

    La connexion Cigeo-Salau et tungstène ne veut pas dire grand chose.
    A part que le W peut être un peu utilisé dans les outils de forage (fleurets, molettes de tunnelier, dents d’outils de forage, …), il n’y en a pas besoin pour blinder les galeries !
    La roche suffit à assumer cette tâche.


Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.